Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Aussitôt engagé en Ligue des champions, aussitôt reversé en Coupe de la CAF

24.12.2018 - 21:00
 La campagne africaine de l’IRT en Ligue des champions n’a pu aller au-delà du tour de chauffe. En effet, les Tangérois se sont contentés, dimanche à domicile, d’une petite victoire par 1 à 0 aux dépens de la formation algérienne de la Jeunesse de Saoura pour le compte du match retour des seizièmes de finale de la C1. Résultat qui ne leur a pas permis donc de franchir ce cap après avoir cédé le pas lors du match aller à Bechar sur la marque de 2 à 0.
L’unique but de la partie a été l’œuvre d’Abdelkabir El Ouadie à la 47ème minute. Poussés par leur public qui s’était déplacé en masse au Grand stade de Tanger, les partenaires de Mehdi Neghmi ont confondu vitesse et précipitation pour ne pas dire qu’ils ont produit un jeu brouillant, ce qui a fait l’affaire de leur  adversaire.
Pour le coach de l’IRT, Ahmed Ajlani, la chance a tourné le dos à ses poulains, ajoutant qu’il faudrait tourner la page et se focaliser sur les matches du championnat national, à commencer par la rencontre de ce mercredi contre l’OCS à Safi.
L’Ittihad de Tanger qui a complètement raté sa sortie en C1 sera reversé en Coupe de la CAF, épreuve qui verra désormais l’engagement de quatre clubs marocains au tour des seizièmes de finale bis, ultime étape avant l’entame de la phase de poules.
Après le Raja et la RSB qui avaient assuré leur qualification samedi, dimanche, c’était au tour du HUSA d’accéder au stade des seizièmes de finale bis malgré sa défaite en déplacement devant l’équipe sénégalaise de Génération Foot (1-0).
Les Gadiris, félicités par le sélectionneur national Hervé Renard à l’issue de cette seconde manche, doivent leur passage à leur victoire lors du match aller par 2 à 0.
Comme précité, le Raja, champion sortant, et la RSB, quart de finaliste de la précédente édition de la C2, avaient éliminé respectivement les équipes gabonaise du Cercle Mberi Sportif et libyenne d’Al Ittihad de Tripoli.
Pour rappel, en Ligue des champions, seul le WAC, lauréat du concours en 2017, poursuivra l’aventure, en accédant à la phase de groupes après avoir sorti, dans un match marqué par des incidents extra sportifs, le club sénégalais de l’ASC Diarraf (2-0, 1-3).
Une qualification qui ne satisfait pas pour autant l’entraîneur-adjoint du WAC, Moussa Ndaw, qui a déclaré au site cafonline.com que «nous avons eu vraiment chaud, c’était un match difficile et heureusement que nous nous sommes qualifiés en dépit de cette défaite (1-3). Ce n’est pas normal d’encaisser trois buts en ayant deux buts d’écart à la maison». Et de préciser à ce propos que «nous allons apporter les correctifs nécessaires et je sais qu’au Jaraaf, ils sont très déçus et c’est normal au vu de ce qu’ils ont montré ce soir».
Il convient de signaler en dernier lieu que le début de la phase de poules de la Ligue des champions et les matches des seizièmes de finale bis de la Coupe de la CAF sont prévus pour le week-end du 11-13 janvier prochain.
Qualifié aux quarts de finale de la Coupe arabe des clubs champions, après être venu à bout des Egyptiens d’Ismaily au tour précédent, le Raja de Casablanca y affrontera les Tunisiens de l’Etoile Sportive du Sahel. Le match aller aura lieu le 26 janvier prochain, au Complexe Moulay Abdellah, à Rabat (17h), tandis que la manche retour se déroulera au Stade Olympique de Sousse (15h), le 8 février.
» Source de l'article: liberation

Autres articles