Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

37ème Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie à Marrakech : Rachid Talbi Alami désigné nouveau président

18.03.2019 - 15:02

Cinquante ans après son lancement, la Confejes a contribué de façon significative au développement économique et social des Etats et des gouvernements membres ainsi qu’à travers la promotion des valeurs de la Francophonie à travers la jeunesse et le sport.

C’est dans un climat chaleureux et convivial que s’est tenue jeudi à Marrakech la 37ème session de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la francophonie (Confejes). Placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce conclave qui s’est tenu sous le thème «La Confejes 50 ans après : quel impact sur la jeunesse et le sport dans l’espace francophone?»  a réuni du 11 au 16 mars des ministres de la jeunesse et des sports de 43 pays de la Francophonie, ainsi que des représentants de nombreuses organisations internationales et régionales œuvrant dans les domaines de la jeunesse et des sports dans l’espace francophone.

Cette conférence, rehaussée par la participation de Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de la Francophonie, a été l’occasion pour les participants d’établir le bilan d’un demi-siècle d’action en faveur de la jeunesse et ce, dans le cadre de la célébration du jubilé de la création de la Confejes.

Mais le fait marquant lors de cette conférence a été la désignation du ministre marocain de la jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, comme nouveau président de la Confejes pour un mandat de deux ans. Une cérémonie de passation de pouvoirs a eu lieu, dans ce sens, entre M. Talbi Alami et le président sortant, le ministre béninois du tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homeky.

«Le moment est venu pour moi, après deux années de présidence, de passer le témoin», a déclaré M. Homeky, tout en se disant «partagé entre le sentiment d’avoir accompli ma mission pour avoir opéré les réformes qui me paraissaient impératives dans la gouvernance de notre institution et travaillé à son repositionnement d’une part, et le sentiment de n’avoir rien fait au regard des nombreux enjeux et défis à venir, d’autre part». Mettant en avant la «grande expérience» de M. Talbi Alami, le ministre béninois a tenu à souhaiter à son homologue marocain «plein succès et une bonne réussite de son mandat» à la tête de cette institution.

Assumant les responsabilités qui lui incombent en tant que nouveau président de la Confejes, M. Talbi Alami  a souligné que le Maroc, conscient des différents enjeux auxquels font face les jeunes d’aujourd’hui, principalement ceux liés aux défis de la mondialisation, de l’insertion dans la vie professionnelle et active et aux exigences des domaines de la formation, a adopté une politique volontariste visant à renforcer la place des jeunes dans la société et à augmenter leur présence dans les instances de prise de décisions.

En effet, en Afrique francophone, où la majorité de la population est jeune et fait face à des problèmes multiples, la formation des cadres de la jeunesse et des sports y est identifiée comme une urgence.

Cinquante ans après son lancement, la Confejes a contribué de façon significative au développement économique et social des Etats et des gouvernements membres ainsi qu’à travers la promotion des valeurs de la Francophonie à travers la jeunesse et le sport. Selon les statistiques avancées, entre 1989 et 2018, la Confejes a lancé près de 1.800 microentreprises de jeunes créant plus de 5.300 emplois dans ses pays membres faisant de l’entrepreneuriat une véritable culture dans les Etats et les gouvernements membres dans un monde en pleine mutation.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles