Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Un mini-marathon organisé à Agadir pour sensibiliser à leurs droits : Quand la société civile court pour les femmes

02.04.2019 - 15:01

Plusieurs associations locales ont mobilisé leurs adhérents et partenaires afin de créer des espaces d’échange et exposer leurs initiatives tournées vers les droits des femmes et vers le renforcement de la participation citoyenne dans la région.

C’est en l’honneur des femmes et de leurs droits que s’est tenu dimanche le mini-marathon regroupant société civile, acteurs institutionnels et le programme MoucharakaMouwatina d’appui à la société civile au Maroc sur la corniche de la ville d’Agadir.

Le mini-marathon est organisé à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, célébrée cette année sous le thème «Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement» afin de sensibiliser la population de la ville d’Agadir aux droits des femmes, à l’égalité hommes-femmes et pour renforcer leur participation citoyenne.

D’une distance de 5 km, le parcours a démarré de la place Al Wahda en passant par l’avenue 20 Août tout au long de la corniche d’Agadir pour se terminer à la même place.

Plusieurs associations locales dont celles intervenant dans les droits des femmes et leur autonomisation économique ont mobilisé leurs adhérents et partenaires afin de créer des espaces d’échange et exposer leurs initiatives tournées vers les droits des femmes et vers le renforcement de la participation citoyenne dans la région. Des stands ont été animés à cet effet dans la place Al Wahda.  Selon un communiqué des organisateurs, «la participation citoyenne est également au cœur du programme MoucharakaMouwatina, financé par l’Union européenne, et dont l’un des 3 axes prioritaires est l’égalité hommes-femmes».

D’après ce dernier, «l’Union européenne a toujours reconnu l’importance du rôle des organisations de la société civile dans le développement d’une démocratie qui garantit les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels des citoyens et dont les activités peuvent être aussi source de développement inclusif. Ceci est tout particulièrement vrai au Maroc, où la coopération de l’Union européenne avec les organisations de la société civile a débuté il y a presque 20 ans, entretenant avec elle un dialogue continu et constructif dans le cadre du partenariat Maroc-Union européenne. Par ailleurs, sur le plan institutionnel, l’Union européenne a appuyé le plan gouvernemental pour l’égalité dans sa phase I ainsi que la phase II, à travers le programme Moussawat».

Notant que le programme MoucharakaMouwatina appuie les initiatives de la société civile dans les domaines de la jeunesse, de l’égalité et de l’environnement et se déploie au niveau régional, à travers quatre bureaux dans les régions pilotes de Casablanca-Settat, l’Oriental, Souss-Massa et Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Le programme dispose, par ailleurs, d’un bureau de coordination nationale à Rabat.

Financé par l’Union européenne à hauteur de plus de 165 millions de dirhams (15 millions d’euros) pour la période de 2018-2020, MoucharakaMouwatina est mené en partenariat avec le ministère délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, le Conseil national des droits de l’Homme, l’Institut national de formation aux droits humains (Institut Driss Benzekri) et le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) en tant que partenaire de mise en œuvre et avec la participation de la société civile au Maroc.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles