Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Le WAC déroule avant la virée du côté de Conakry

03.04.2019 - 00:01
Carton plein du Wydad qui n’a fait qu’une bouchée de l’équipe du CRA, lundi au stade Père Jégo, match en ouverture de la 23ème journée du championnat national de football, Botola Maro Telecom Pro 1. Le score de 6 à 1 se passe de tout commentaire et reflète la physionomie de cette confrontation dominée de bout en bout par des Rouges qui n’ont fait que dérouler au grand bonheur de leur public qui s’était déplacé en masse audit stade.
Pour débloquer la situation, les Wydadis n’ont pas eu besoin du round d’observation, parvenant à trouver la faille dès la 8ème minute par l’entremise du buteur-maison Mohamed Nahiri sur penalty.
L’ouverture du score a facilité les choses pour les coéquipiers d’Ismaïl El Haddad qui n’ont pas lâché le morceau pour que le festival de buts se poursuive de plus belle, avec les réalisations de Michel Babatunde, auteur d’un doublé aux 45 et 53èmes min, de Mohamed Ounnajem (49è), Walid El Karti (65è) et du réserviste Zouhir El Moutaraji à une minute de la fin du temps réglementaire.
Quant à la formation rifaine, complètement dépassée par les évènements, a pu inscrire son but d’honneur par Martin Bengoa (81è).
A l’issue de cette partie, l’entraîneur du Wydad, Fouzi Benzarti a tenu à saluer la prestation de ses poulains qui ont sorti un grand match et ont pu se libérer une fois le deuxième but inscrit, soulignant par là  même que le titre n’est pas encore acquis. Alors que pour le moment, il faudrait se concentrer sur le prochain match, celui de la Ligue africaine contre le Horoya, annonçant que le club n’a que peu de temps pour le préparer.
Pour le coach du CRA, Juan Pedro Benali, ce fut un match difficile, précisant que lorsqu’une équipe commet de nombreuses erreurs, qui plus est, devant un gros morceau tel le Wydad, elle le paye cash.
Après 23 manches, le WAC a réussi à aligner sa 16ème victoire contre 4 nuls et 3 défaites, ce qui lui vaut de caracoler seul en tête du classement avec un total de 52 points, tandis que le CRA patauge en bas du tableau, en étant avant-dernier avec un maigre butin de 21 unités.
Quant à l’autre match disputé également lundi au stade municipal à Berkane, il s’est soldé par une issue de parité, un partout, entre la RSB et l’OCK. Les Khouribguis ont été les premiers à scorer grâce à Yao Kouassi Attohaula (27è) avant que les locaux n’égalisent par l’entremise de Laba Kodjo (40è) sur un penalty généreux.
Il y a lieu de signaler que les deux dernières rencontres comptant pour cette journée devront avoir lieu  aujourd’hui. La première opposera à partir de 16 heures au Grand stade de Tanger, l’IRT à l’ASFAR, deux formations dont les machines tournent actuellement à plein régime et qui aspirent à boucler la saison  aux avant-postes débouchant sur une participation africaine. Tandis que la seconde confrontation, prévue à 18 heures au Grand stade de Marrakech, mettra aux prises deux protagonistes aux fortunes diverses : un KACM mal en point, s’acheminant tout droit vers la relégation et qui vient de se séparer de Jaouad Milani, un coach dont le passage n’a duré que le temps d’un match, et un Raja en verve, fraîchement vainqueur de la Super Coupe d’Afrique aux dépens de l’Espérance de Tunis. Que ce soit sur la pelouse ou sur le papier, les Verts partent largement avec les faveurs des pronostics.
A rappeler que les autres matches de cette 23ème journée devaient opposer hier le CAYB au MCO, l’OCS au HUSA, le FUS au DHJ et le RCOZ au MAT.
» Source de l'article: liberation

Autres articles