Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Le Meeting International Mohammed VI d’athlétisme tient ses promesses

19.06.2019 - 20:41

Plusieurs chronos pulvérisés lors de la 6è étape de la Ligue de diamant

L’étape de Rabat a connu deux meilleurs chronos de l’année, l’un a été réalisé dans l’épreuve du 3000m par l’Ethiopien Genet Wale et l’autre par sa compatriote Genzebe Dibaba sur 1500 m.

La 12è édition du Meeting International Mohammed VI d’athlétisme, 6è étape de la Ligue de diamant, tenue dimanche au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, a été marquée par les meilleures performances de l’année au 3000m haies hommes et au 1500m dames. L’étape de Rabat a connu deux meilleurs chronos de l’année, dont l’un a été réalisé dans l’épreuve du 3000m par l’Ethiopien Genet Wale, un chrono de 8min 06sec 01/100è, décrochant la première place devant son compatriote Chala Beyo, qui a signé un chrono de 8min 09sec 95/100è et le Kenyan Benjamin Kigen qui s’est adjugé la troisième place avec 8min 7sec 25/100è.

Dans cette épreuve, le Maroc a été représenté par Mohamed Tandouft, qui s’est pointé à la 6è place avec un chrono de 8min 12sec 56/100è, et Soufiane El Bakkali, qui a étrangement terminé à la 11è place, avec un chrono de 8min 27sec 56/100è. L’autre meilleur chrono de l’année a été réalisé par l’Ethiopienne Genzebe Dibaba sur 1500 m, qui a terminé la course après 3min 55sec 47/100è, devançant la Néerlandaise Sifan Hassan (3min55sec93/100è) et l’Éthiopienne Gudaf Tsagay (3min57sec40/100è). La Marocaine Rabab Arrafi, qui a signé la meilleure performance mondiale de l’année lors du meeting de Shanghai, a décroché la quatrième place avec un chrono de 3min58sec84/100è, tandis que sa compatriote, Siham Hilali, a terminé à la 12è place avec 4min 05sec 80/100è.

Un autre record du meeting a été réalisé cette fois au saut à la perche par l’Américaine Sandi Morris, qui a remporté l’épreuve avec un saut de 4m82, talonnée par la Russe Sidorova Anzhelika avec un saut de 4m77 (meilleure performance personnelle de l’année) et l’Américaine Katie Nageotte qui a complété le podium grâce à un saut de 4m67 (meilleure performance personnelle de l’année).

Concernant le 100m dames, la Nigériane Blessing Okagbare a réalisé sa meilleure performance personnelle en terminant le sprint en 11sec05/100è, devant l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou (11sec09/100è), la meilleure performance de l’année, et la Canadienne Crystal Emmanuel (11sec30/100è).

A l’épreuve du saut en longueur, le champion du monde en salle (2018), Juan Miguel Echevarria, s’est livré à un énorme duel face au Sud-Africain Luvo Manyonga. Avec un bond à 8,34 m, le Cubain a réussi à réaliser sa meilleure performance personnelle.

Le meeting de Rabat a également été le théâtre d’une arrivée assez épique: le Jamaïcain Omar McLeod, bien parti pour l’emporter, a trébuché sur la dernière haie et entraîné dans sa chute le Russe Sergei Shubenkov, dans le couloir à sa droite. Celui-ci a ainsi franchi la ligne d’arrivée en tête et… à l’horizontale, avec à la clé une bonne brûlure sur l’épaule droite. McLeod a également franchi la ligne en roulé-boulé, mais s’est seulement classé 5e.

Les deux hommes se sont relevés aussitôt et le Russe n’a pas eu l’air de trop en vouloir à son adversaire qu’il a salué avec le sourire.

Malgré cet incident, Shubenkov a battu le record du meeting et réalisé sa meilleure performance personnelle grâce à un chrono de 13sec 12/100è, devançant ainsi le Britannique Andrew Pozzi (13sec 30/100è) et le Brésilien Gabriel Constantino (13sec 41/100è).

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles