ActualiteChallenge

15 % des entrepreneurs marocains déclarent que les taux d’imposition sont un obstacle majeur à l’entreprenariat

Les entreprises marocaines identifient les taux d’imposition, la corruption et l’administration fiscale comme les principaux obstacles à la pratique des affaires au Maroc.

Selon une enquête récente, 15 % des entreprises opérant au Maroc ont déclaré que les taux d’imposition et la corruption constituaient les principaux obstacles aux affaires. 14 % ont déclaré que l’administration fiscale figurait en tête de leurs préoccupations. Dans l’ensemble du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, l’accès au financement, l’instabilité politique, les taux d’imposition et la corruption figurent parmi les préoccupations communes des entreprises.

En Égypte et en Jordanie, 24 % et 28 % des entreprises respectivement ont déclaré être principalement préoccupées par les taux d’imposition nationaux, selon une récente enquête de la Banque mondiale (BM), de la Banque européenne d’investissement (BEI) et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Intitulée « Unlocking Sustainable Private Sector Growth in the Middle East and North Africa : Evidence from the Enterprise Survey « , le rapport comprend des données sur la situation contemporaine de l’économie de la région MENA, notamment la facilité à faire des affaires et les obstacles perçus.

Lire aussi | Un financement additionnel de la BAD pour l’extension de l’aéroport de Rabat-Salé et la construction du port Nador West Med

Menée entre 2018 et 2020, l’enquête comprend les données de 5 800 entreprises opérant dans la région. En ce qui concerne la performance globale des économies régionales, le rapport note que la production intérieure brute (PIB) par habitant a augmenté en moyenne de 0,3 % pour le groupe de pays comprenant le Maroc, l’Égypte, la Jordanie, le Liban, la Tunisie et la Cisjordanie et Gaza, en dessous de la moyenne de 1,7 % des pays à revenu moyen inférieur.

En ce qui concerne le Maroc, le rapport note que le pays « se compare favorablement à l’indice de référence » en termes de croissance du PIB par habitant, puisqu’il a connu une croissance de 1,7 % au cours de la période étudiée. Mais le rapport met également en lumière un problème alarmant dans le paysage commercial de la région. Selon l’enquête, les entreprises de la région MENA « utilisent leurs relations et leurs associations commerciales pour obtenir un accès politique. »


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page