ActualiteLe360Politique

African Lion 2022: des F-16 marocains à l’œuvre

Kiosque360. La 18e édition de l’exercice militaire combiné maroco-américain vient de prendre fin. L’édition de cette année a connu la participation de 10 pays africains et internationaux. Les détails dans cette revue de presse tirée du quotidien Assabah.

L’exercice combiné maroco-américain African Lion 2022 a pris fin, jeudi au Cap Draâ, dans la région de Tan Tan, par un entraînement entre les Forces armées royales et les Forces armées américaines et des exercices dans la zone de Mahbes. Ces exercices ont confirmé la puissance militaire marocaine et sa capacité à protéger son territoire et son espace aérien, écrit le quotidien Assabah dans son édition du week-end des 2 et 3 juillet.

Au cours de cet exercice, poursuit le quotidien, des manœuvres ont été menées par des avions F16, et comportaient également des bombardements de cibles par des hélicoptères de type Apache et à l’aide de véhicules blindés, accompagnés par des chars Abrams.

L’exercice comprenait, de même, des bombardements par des chars Abrams pendant les manœuvres et des bombardements à l’aide de lanceurs de missiles HIMARS, entre autres équipements militaires. Les bombardements à munition réelle des chars Abrams, précise Assabah, se sont déroulés à Mahbes, à quelques kilomètres de Tindouf. Ainsi, souligne le quotidien, les milices du Polisario et leur mentor algérien, ont pu constater de visu la force de frappe des FAR et l’efficacité de ces manœuvres maroco-américaines.

Au cours de l’exercice militaire, tenu au Cap Draâ, poursuit le quotidien, des manœuvres aériennes et terrestres ont été menées avec la participation d’unités des FAR et des forces américaines. Les manœuvres aériennes comprenaient l’exécution de plusieurs missions par des moyens des FRA et de l’US Air Force, entre autres, des avions marocains F16, des bombardiers américains B1 et des hélicoptères américains AH 64 Apache.

Quant aux manœuvres terrestres, elles ont porté sur des tirs d’obus d’artillerie lourde, le lancement de missiles sol-sol à longue portée et le lancement de missiles à partir de véhicules blindés maroco-américains Abrams, ainsi que des manœuvres d’infanterie en utilisant des véhicules blindés lourds transportant des soldats.

 

Ces manœuvres militaires ont ainsi comporté des séances de tir en utilisant les différentes armes (individuelle, chars Abrams, artillerie lourde, lanceurs de missiles antichars). En plus du saut en parachute pour les parachutistes, le quotidien a également évoqué l’utilisation des hélicoptères marocains Chinook et des drones de type Bayraktar TB2.

Reprenant des déclarations du général Stephen Townsend, commandant le commandement américain pour l’Afrique (AFRICOM), le quotidien relève que l’exercice African Lion 2022 «est l’opération multinationale et multidisciplinaire la plus vaste et la plus diversifiée que nous menons en Afrique, en partenariat avec les Forces armées royales depuis 2004».

L’exercice African Lion a trois principaux objectifs: parfaire les compétences de toutes les unités participantes, améliorer l’interopérabilité et renforcer la capacité de travailler et de coopérer actuellement et dans l’avenir, a notamment relevé le général Townsend avant de conclure en soulignant que ces manœuvres ont conforté le partenariat entre le Maroc et les Etats-Unis ainsi que les pays participants.

De son côté, le colonel major Abdelhaq Mhasni, officier adjoint au chef du Troisième Bureau de l’État-Major/Zone Sud, repris par Assabah, a indiqué que la 18e  édition de l’exercice African Lion a été marquée par la réalisation de tous les objectifs de l’entraînement militaire dans les divers domaines de planification et de mise en œuvre multinationale des opérations, d’appui logistique, d’interopérabilité, d’aide humanitaire, de soutien matériel et d’intégration de nouveaux partenaires.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page