ANP. Un chiffre d’affaires de plus de 2 MMDH en 2021

Le trafic portuaire a atteint un volume d’environ 91 millions de tonnes en 2021, marquant un raffermissement de 3,8% par rapport à l’année précédente, selon le rapport d’activité de l’Agence nationale des ports (ANP). Le chiffre d’affaires de l’Agence au titre de l’année écoulée a dépassé pour la première fois la barre des 2 milliards de dirhams (MMDH), soit augmentation de 6,5% par rapport à 2020.

Le trafic des conteneurs, en particulier, a enregistré un record de 1,3 million de conteneurs équivalent vingt pieds en variations contrastées par rapport à 2021, indique le rapport exposé par la Directrice générale de l’Agence, Nadia Laraki, à l’occasion du conseil d’Administration de l’ANP, réuni récemment au siège du ministère de l’Equipement et de l’Eau à Rabat.

Le bilan fait état de nets reculs de 24,1% et de 21,8% respectivement des importations des céréales et des aliments de bétails en raison de la réalisation d’une bonne campagne agricole au titre de la saison 2020-2021, d’une régression de 4,2% des trafics liés à l’activité des phosphates, ainsi que d’une reprise de 8,5% du trafic des hydrocarbures, indique un communiqué du ministère de l’Équipement et de l’Eau.

Lire aussi | Plus de 100.000 participants effectifs aux concertations nationales pour l’amélioration de la qualité de l’École

Sur le plan de la régulation sectorielle, l’année écoulée a été marquée par l’introduction de nouveaux opérateurs portuaires notamment dans le domaine des chantiers navals et dans l’exercice des activités portuaires connexes, l’accompagnement des opérateurs portuaires pour la réalisation de leurs projets d’investissements et la poursuite de l’animation de l’écosystème portuaire autour de sujets communautaires, précise-t-on.

S’agissant du développement et de la modernisation de l’outil portuaire, l’Agence a poursuivi durant l’année 2021 la réalisation des différents chantiers engagés, en mettant en place les dispositions nécessaires pour rattraper les retards éventuels induits par les effets de la crise sanitaire, souligne-t-on dans le communiqué, ajoutant que l’Agence a notamment finalisé les différents projets prévus dans le cadre du programme Wessal Casablanca-Port.

Lire aussi | Immobilier. Al Omrane renforce son engagement pour les modèles d’éco-cités et d’éco-quartiers

En termes de réalisations financières, le chiffre d’affaires de l’Agence au titre de l’année écoulée a dépassé pour la première fois la barre des 2 milliards de dirhams (MMDH), soit augmentation de 6,5% par rapport à 2020 et la capacité d’autofinancement s’est établie à 561,6 millions de dirhams (MDH), relève la même source, faisant état d’une progression de 12,8% de la valeur ajoutée, se situant à 1,3 milliard de dirhams (MMDH), soit +1% par rapport à 2020, dixit Mme Laraki.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile