ActualiteHibapress

Beni Mellal : lancement des concertations territoriales pour une école marocaine de qualité

Hibapress / Said Frix

Le Wali de la région de Beni Mellal – Khenifra a présidé le mardi 14 juin 2022, au siège de la Wilaya, les travaux de la rencontre de concertation qui s’inscrit dans le cadre des concertations territoriales pour l’amélioration de l’école marocaine, ceci en présence de la vice-présidente du Conseil régional, des parlementaires, du président de l’Université Sultan Moulay Slimane (USMS), du directeur de l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF), des présidents des communes, des chefs des services déconcentrés de l’Etat, des représentants de la société civile et d’un ensemble d’acteurs culturels, universitaires et enseignants-chercheurs.
Dans son allocution à cette occasion, le Wali de la région de Beni Mellal – Khenifra, M. Khatib El Hebil, a souligné que les travaux de cette rencontre territoriale s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des directives royales visant à renforcer le secteur de l’éducation et de la formation conformément à la constitution du Royaume du Maroc qui a accordé au système de l’éducation et
de la formation une place fondamentale « comme étant l’un des piliers sur lesquels repose notre pays afin de réaliser le développement durable, de promouvoir le capital humain et de mettre à niveau l’individu et la société ».
Il a ajouté que cette rencontre de concertation s’inscrit également dans le cadre de mise en œuvre des exigences de la loi-cadre 51.17, et en application des recommandations contenues dans le rapport final du nouveau modèle de développement, des mesures prises dans le programme gouvernemental et du projet de feuille de route 2022 – 2026 visant à réaliser une renaissance
éducative.
De même, M. Khatib El Hebil, a souligné la grande importance accordée au secteur de l’éducation afin de réaliser un développement intégré et durable au niveau de la région de Beni Mellal – Khenifra, tout en passant en revue les réalisations qui ont été concrétisées par différents acteurs, notamment le Ministère de tutelle, l’INDH, le programme de réduction des disparités territoriales et sociales, le conseil régional et les communes, dans le but de promouvoir le secteur de l’éducation et d’assurer la scolarisation, dans de bonnes conditions, à la population de la région.
Le Wali de la région a estimé que la feuille de route 2022 – 2026, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour mettre à niveau le secteur de l’éducation et le promouvoir au niveau de la région, et donnera une valeur ajoutée et une impulsion aux différentes initiatives visant à améliorer le niveau et la qualité de l’éducation.

Aussi, il a évoqué le rôle que doivent jouer les différents partenaires locaux, notamment les communes, pour réussir la mise en œuvre de cet atelier au niveau territorial, et ce en intégrant cette feuille de route dans les plans de développement des communes pour assurer la prise en compte des priorités territoriales.
Pour sa part, le directeur de l’AREF a présenté le projet de feuille de route visant à mettre en place les chantiers prioritaires au cours de la période 2022 – 2026, à travers trois piliers qui concernent la réalisation de la scolarisation obligatoire, la garantie d’acquérir les apprentissages de base et la promotion de l’ouverture. Il a également expliqué que ces piliers se réalisent à travers le travail sur trois axes qui sont l’élève, l’enseignant et l’école tout en indiquant que ces travaux de concertation nationaux pour l’amélioration de l’école publique, reposent sur une participation élargie et envisagent la contribution des partenaires principaux qui sont le Ministère, les autorités, les conseils élus, la société civile et les experts intéressés par l’éducation.
De son côté, le directeur provincial du Ministère de l’Education Nationale, du Préscolaire et des Sports à Beni Mellal, a présenté toutes les données concernant les concertations liées à l’école marocaine, notamment les objectifs généraux, la méthodologie adoptée, les mécanismes de participation, ainsi que la charte et le calendrier accordé à ces concertations.
A noter que cette rencontre a connu l’organisation de trois ateliers au cours desquels il a été discuté du rôle de l’école dans le développement de son entourage en étant un facteur clé pour accroitre son attractivité, aussi, ont été mis en lumière tous les aspects qui doivent être pris en compte pour soutenir la mise en place de l’école de qualité tels que la nature des infrastructures nécessaires pour les établissements scolaires, les méthodes de planification et de gestion de celles-ci. En plus de la mise en lumière des domaines fondamentaux de l’accompagnement social tels que le transport scolaire, l’internat, la restauration,… et les activités de la vie scolaire qui offrent un environnement de
scolarisation propice aux élèves en mettant en valeur leurs talents. Aussi, des recommandations ont été formulées afin de contribuer à réaliser une renaissance éducative globale pour améliorer l’école marocaine.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page