Benmoussa visite un centre d’examen

Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a visité, lundi à Sidi Bouknadel, le lycée collégial Houcine Slaoui, au premier jour de l’examen national unifié du baccalauréat 2022.

Cette visite, à laquelle ont pris part des responsables du ministère et de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF), illustre la volonté du département de l’Education nationale à veiller au bon déroulement des examens au sein des établissements d’enseignement, et à assurer le soutien nécessaire aux élèves lors de cette importante étape de leur parcours scolaire.

Lors de cette visite, le ministre a pris connaissance des mesures prises pour le bon déroulement de cette échéance nationale, y compris sur le plan des mesures sanitaires, la répartition des élèves au sein des classes et les divers aspects organisationnels, depuis la réception des copies d’examen jusqu’à leur envoi aux centres de correction agréés par l’AREF.

Dans une déclaration à la presse, Benmoussa a indiqué que l’organisation de ces visites de terrain est d’une grande importance en permettant notamment de constater de près les mesures prises et d’apporter un soutien psychologique aux élèves, tout en leur souhaitant plein succès dans cette étape importante qui couronne la fin d’un parcours de leur scolarisation.

De même, le ministre a salué les efforts du corps pédagogique dans l’accompagnement des élèves et leur préparation au baccalauréat, rappelant que les examens se déroulent dans des conditions normales, après deux ans de mesures sanitaires renforcées à cause de la pandémie.

Il a en outre mis l’accent sur l’importance du contrôle et de la réprimande de la triche en plus du respect des règles de sécurité sanitaire et les mesures préventives relatives à l’état d’urgence sanitaire, saluant l’engagement de l’ensemble des acteurs concernés pour faire réussir cette échéance.

De son côté, le directeur de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Aderdour, a insisté sur l’importance d’intensifier les mesures prises pour faire face à la pandémie de Covid-19 afin d’offrir des conditions sanitaires optimales pour les élèves.

Pour Aderdour, la lutte contre la triche est une garantie pour l’égalité des chances, afin que les examens se déroulent dans une ambiance normale à tous les niveaux au sein de l’ensemble des centres d’examen.

Les épreuves de l’examen national unifié du baccalauréat ont commencé ce lundi dans tous les centres d’examen au niveau national, et se poursuivent jusqu’à vendredi prochain.

Au total 81.220 candidats passeront les épreuves de la session normale de l’examen national unifié du baccalauréat 2022 dans la région de Rabat-Salé-Kénitra. Ainsi, 41.408 candidats sont inscrits dans le secteur public et 8.115 dans le secteur privé alors que les candidats libres seront au nombre de 31.697. Plus de 23.000 cadres et intervenants sont déployés pour assurer le bon déroulement de cette échéance.

S.L. (avec MAP)



Continuer la lecture

Quitter la version mobile