ActualiteLe Site Info

ce qu’a décidé le conseil communal

A Fès, la vague de chaleur devient de plus en plus pénible. Après plusieurs années de fermetures, les piscines publiques de la ville rouvrent leurs portes. En effet, le nouveau conseil communal s’est mobilisé pour la mise à niveau et la construction de nouvelles piscines dans les différents arrondissements de la ville. Cela aura, sans doute, un impact positif sur le phénomène de baignade aux fontaines publiques de la ville. 

La vague de forte chaleur qui touche l’ensemble du royaume est en fait plus accablante à Fès, dont les niveaux de température dépassent les 44°. Avec l’insuffisance de piscines municipales aux dimensions de la ville de Fès, les jeunes décident de transformer les fontaines en piscines publiques.

Cette réaction, désespérée, mais compréhensible, illustre la triste réalité des piscines municipales qui sont fermées depuis plusieurs années. Pour faire face à cette situation, le nouveau conseil communal a pris les choses en main et a lancé des projets de construction et de mise à niveau des piscines publiques. Il y a quelques jours, Abdesslam El Bekkali, maire de la ville, a procédé à l’inauguration de plusieurs piscines destinées aux populations des quartiers les plus vulnérables, dont deux au quartier El Marja, trois à Zouagha, en plus de quatre piscines aux quartiers de Bab Jdid, El Batha, El Massira et Hay Riad.

Au total, la ville de Fès dispose désormais de dix piscines municipales. Cela aura, sans aucun doute, un impact positif pour réduire le phénomène de la nage au niveau des fontaines publiques de la ville, surtout dans les quartiers populaires qui enregistrent surpeuplement, pauvreté et précarité.

La vague de chaleur annoncée il y a plusieurs jours par la météo et qui frôle les 44° a vidé les avenues et les artères de leurs passants ou promeneurs. En cette période, Fès devient une ville déserte. Malgré l’ouverture des piscines, certains quartiers comme celui d’Oued Fès enregistrent toujours le phénomène de la baignade aux fontaines. C’était également le cas dans les oueds ou encore les cours d’eau qui sont pris d’assaut.

Danger de noyade au niveau des barrages
La multiplication des piscines dans la ville permettra de réduire le recours des habitants aux espaces de fraîcheur, tels que les barrages et les bassins de la région. En effet, des dizaines de noyades sont enregistrés chaque année dans les retenues au niveau du bassin de Sebou. Parmi les causes de noyade dans les barrages se trouvent les berges qui ne sont pas aménagées pour faciliter l’accès à l’eau.

Aussi le fond de ces lacs contient des boues et des obstacles naturels qui réduisent les chances de survie. Quant à la profondeur des eaux, elle atteint 100 m dans la majorité des barrages. Sans oublier l’accumulation de la vase sur lesdites berges et au fond des retenues. La présence de courants constitue aussi un risque.

Mehdi Idrissi / avec Les Inspirations ÉCO


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page