Concours marocain des produits du terroir. Plus de 980 produits en lice pour la 5ème édition

L’Agence pour le Développement Agricole (ADA) organise la 5ème édition du concours marocain des produits du terroir. Le coup d’envoi de la compétition a été donné ce 23 juin 2022 à l’agropole de Béni Mellal par le Secrétaire Général du Département de l’Agriculture, Redouane Arrach.

Ce concours national, organisé par l’ADA sous l’égide du Ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a pour principal objectif la promotion des produits du terroir, qui sont non seulement une source de création de richesse et de revenus pour le monde rural, mais également un levier fondamental pour la préservation de la richesse culturelle et de la biodiversité dont regorge le pays dans le domaine agricole.

Ce concours biannuel est un puissant outil pour valoriser les efforts notables déployés par les producteurs et les coopératives agricoles. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement des produits de terroir lancée en 2012 par le Ministère, traduisant la dynamique insufflée par le Plan Maroc Vert pour la promotion et le développement des produits de terroir.

Parmi les actions mises en œuvre pour le développement des produits de terroir, l’identification de ces produits et l’analyse de leurs chaines de valeur, la caractérisation des terroirs et l’élaboration de produits de développement spécifiques. Il s’agit également de la mise en œuvre de projets d’agriculture solidaire pour le développement et l’amélioration de l’offre en produits de terroir, leur promotion et commercialisation sur le marché national et à l’exportation.

Lire aussi | Un fonds de restructuration des entreprises en gestation

Aujourd’hui, ces efforts sont poursuivis dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030 qui accorde la priorité à l’élément humain et veille sur la pérennisation du développement agricole. Les efforts de labellisation des produits de terroir seront poursuivis et accélérés.

Un réel mécanisme de concurrence a été mis en place depuis 2014 pour inciter les producteurs à travailler sur l’amélioration de tous les aspects de leurs produits, à savoir, la qualité, l’authenticité, le packaging, le savoir-faire… et ce, pour faciliter l’accès au marché. Et pour assurer la protection de ce patrimoine national, un système de protection a été mis en place par l’instauration de la loi 25.06 relative aux signes distinctifs d’origine et de qualité.

Cette 5ème édition met en compétition plus de 980 produits du terroir provenant des 12 régions du Royaume, ce qui constitue une remarquable évolution par rapport aux précédentes éditions. Les produits sont soumis à l’appréciation d’un jury, composé de plus de 80 dégustateurs, réunissant experts, producteurs et consommateurs.

Le concours sera l’occasion de faire le tour de la richesse du terroir marocain, représentée par différents produits, notamment le Couscous, Argane, Amlou, les miels, l’huile d’olive, les olives, les confitures, les fromages, les dattes, les amandes, les noix, les figues séchées, les piments, les jus et les vinaigres. Sur l’ensemble des produits mis en concurrence, les meilleurs se verront décerner des médailles (or, argent et bronze) et 7 seront primés par des prix d’excellence, en guise de reconnaissance et d’encouragement des petits producteurs engagés. 

Lire aussi | L’état d’urgence sanitaire est prolongé jusqu’au 31 juillet 2022

Cet événement national de grande envergure témoigne de l’engagement du Ministère à travers l’ADA, pour soutenir et appuyer les groupements des produits du terroir, à travers notamment, les actions promotionnelles au niveau des GMS, la mise en place de la E-vitrine www.terroirdumaroc.gov.ma, la participation aux salons nationaux et internationaux, les programmes de mise à niveau des groupements de producteurs des produits du terroir et les campagnes de communication mass média.

Le patrimoine national en produits de terroir est très diversifié, avec plus de 200 produits d’origines animale et végétale, répartis sur 24 filières. Le pays dispose d’un potentiel de production de plus de 2 millions de tonnes d’un chiffre d’affaires potentiel de plus de 14 milliards de dirhams.

En 2010, le nombre de groupements des produits de terroir ne dépassait pas 400 (coopératives, GIE, Unions,…). Avec les programmes d’accompagnement et d’appui dans le cadre de la stratégie de développement des produits de terroir, la création des groupements a connu une dynamique ascendante, pour dépasser 3000 groupements actuellement.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile