ActualiteChallenge

Conférence africaine sur la réduction des risques en santé : assurer la souveraineté sanitaire du continent

Initiée par le Royaume du Maroc, la première Conférence africaine sur la réduction des risques en santé, placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a entamé ses travaux, mercredi, à Marrakech, avec la participation de décideurs, d’experts, de spécialistes et de professionnels africains et internationaux.

A l’issue de la séance d’ouverture de cette importante Conférence, où le Souverain a souligné l’importance de mettre la santé du citoyen au cœur de toute coopération Sud-Sud, le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch et d’autres personnalités ont effectué une visite à l’exposition d’arts plastiques et des équipements médicaux dernier cri, aménagée à cette occasion par les organisateurs avec la participation des artistes de renommée, de professionnels et de différentes institutions opérant dans le domaine de la santé.

Lire aussi | Transformation numérique. Le Maroc veut devenir un hub digital en Afrique

Articles similaires

Initiative marocaine, ce Conclave a pour objectif de sensibiliser les pays africains à s’unir en vue de garantir la souveraineté sanitaire du continent, qui repose sur la capacité d’assurer le droit à la protection de la santé, ce qui contribuera, sans doute, à la protection des pays contre les crises économiques, sociales et politiques.

Ains d’éminents experts nationaux et internationaux tiendront un débat qui devra converger vers un principe directeur pour repenser les défis du Continent et, en particulier, ses orientations vers une souveraineté qui permettra l’atteinte d’une Couverture Sanitaire Universelle en Afrique, en assurant un accès équitable à des services de santé de qualité.

Lire aussi | L’OCP consacre 4 millions de tonnes d’engrais à la sécurité alimentaire en Afrique

Au menu de cette première Conférence figurent une série de tables rondes autour de plusieurs thématiques : « Déterminants sociaux de la santé en Afrique », « Tueurs silencieux : maladies cardiovasculaires, oncologie, tabac, sucre obésité », « Santé mentale et addictions : éducation et enseignement », « Financement de la santé, responsabilité des états et soutenabilité financière », « Comment réussir le cannabis médical en Afrique ? » et la « place de la médecine du futur en Afrique : médecine régénérative, digitalisation-télémédecine, intelligence et soins connectés ».

L’ordre du jour de cet événement prévoit aussi la signature de plusieurs livres d’éminents auteurs, chercheurs et spécialistes en la matière.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page