ActualiteTelquel

Démis de son poste de sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodžić pourrait atterrir en Egypte

Une nouvelle aventure loin de la malédiction du mondial qui aura traversé toute sa carrière. Démis de ses fonctions de sélectionneur des Lions de l’Atlas, le 11 août dernier, Vahid Halilhodžić ne devrait pas chômé très longtemps.

Le désormais ancien technicien de la sélection marocaine de football a reçu une proposition officielle pour reprendre les rênes du club Al Ahly en Egypte, selon nos confrères de Sport News Africa. Vahid Halilhodžić  devrait prendre la place de Ricardo Soares, pourtant récemment recruté par Ahly, à en croire la même source.

Troisième du championnat égyptien, Al Ahly traverse une crise interne qui s’est matérialisée par un changement rapide du sélectionneur. En mai dernier, le club cairote s’était déjà séparé du Sud-Africain Pitso Mosimane, qui a fait les frais de sa défaite de la finale de la Ligue des Champions de la CAF 2022 (2-0) contre le Wydad de Casablanca.

Une défaite au goût amer qui avait précipité la nomination du Portugais Ricardo Soares quelques jours plus tard. Mais ce dernier ne semble pas trouvé la solution pour rattraper l’avance du Zamalek. Vahid Halilhodžić est donc pressenti pour prendre sa place.

Pour rappel, le 11 août dernier, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) avait décidé de mettre fin au contrat de Vahid Halilhodžić. Malgré sa longévité de 3 ans à la tête de la sélection nationale et un palmarès reluisant de 30 matchs, 20 victoires,7 nuls et 3 défaites, le Bosnien a fait les frais d’une CAN 2021 jugée « décevante » avec l’élimination du Maroc en quarts de finale face à l’Egypte.

Il n’est pas exclu que le limogeage de l’ex coach des Lions de l’Atlas soit aussi motivée par son modèle de management qui a souvent viré au clash des joueurs et le public. Critiqué par les média et les supporters qui réclamaient son départ, Vahid Halilhodžić aurait empoché la coquette somme de 30 millions de dirhams.

Son départ à 2 mois du Mondial 2022 au Qatar fait aussi craindre de réduire les chances du Maroc lors de cette compétition. Selon plusieurs médias spécialisés, la FRMF plancherait pour un retour des entraîneurs marocains après le passage de Badou Zaki en 2016. Le nom de Walid Regragui esr régulièrement revenu dans le choix de la FRFM.

Le staff technique serait compléter par Rachid Benmahmoud et Adil Ramzi, respectivement entraîneur adjoint de l’équipe nationale des locaux et membre du staff technique du PSV Eindhoven (Pays-Bas). Il ne reste qu’un communiqué officiel de la FRFM pour  entériner ces nominations pour avoir un staff technique  100% marocain pour le Mondial.

 

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page