ActualiteLe Site Info

des habitants contre les grillades des têtes de moutons sur la voie publique (VIDEO)

Juste après l’abattage des ovins et caprins le jour de l’Aid-Al-Adha, dimanche 10 juillet, de nombreuses bandes de jeunes, d’enfants et même d’adultes, se sont empressés d’allumer des feux dans les avenues et rues des quartiers de Rabat pour faire griller têtes et pattes animales. Laissant derrière eux, flammes incandescentes et cornes et pattes ovines et caprines!

L’un de ces jeunes gens, qui ont pris l’habitude d’exercer ce « métier saisonnier », à l’occasion de la célébration de l’Aid Al-Adha, a déclaré à Le Site info qu’il y a des citoyens qui les soutiennent et apprécient leurs services, alors que d’autres leur créent des problèmes et essaient de les empêcher de gagner quelque sous avec leurs grillades de têtes et de pattes.

Notre interlocuteur a ajouté qu’un citoyen a essayé d’interdire à des enfants d’allumer le feu, à cause de la fumée suffocante qui s’en dégagera, sachant que « l’ambiance particulière de cette fête religieuse est connue de tous », selon ses dires. Il a aussi poursuivi que les personnes qui pratiquent ce métier saisonnier prennent soin de nettoyer la place quand ils finissent les grillades.

Ce qui n’est pas toujours le cas, hélas, dans tous les quartiers de la capitale selon notre correspondant à Rabat. Notant une mention spéciale au quartier l’Océan ou, à part des adultes qui ont fait griller têtes et pattes dans une rue près du marché, dans toutes autres rues et avenues, une fois n’est pas coutume, on n’a pas vu l’ombre de ces jeunes qui investissaient impunément l’espace public. Ce seul cas a constitué la seule fausse note à Al Mouhit, a précisé le correspondant de Le Site info.

A rappeler par ailleurs que la wali de la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avait annoncé, il y a quelques jours, l’interdiction de ces grillades sur la voie publique, avenues, rues, routes…  Le document ayant fait état de cette interdiction a toutefois précisé, qu’en sus des locaux professionnels, d’autres endroits seraient, temporairement, dédiés aux grillades, dans des annexes administratives, dont les autorités locales fixeraient les sites par l’intermédiaire d’une commission locale mixte.

L.A.



Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page