ActualiteLe360

Essaouira: “Ould Lefchouche” condamné à deux ans de prison

Kiosque360. Alors qu’il avait précipité volontairement sa voiture sur le cortège d’un mariage à Essaouira, “Ould Lefchouche” a été condamné à deux ans de prison ferme en première instance. Les détails dans cette revue de presse du quotidien Al Akhbar.

Le verdict est tombé dans l’affaire du “Ould Lefchouche”, cet enfant gâté qui avait précipité volontairement sa voiture, début février dernier, sur une foule qui célébrait un mariage dans une salle de fête à Essaouira. Trois semaines après son interpellation, il a été condamné à deux ans de prison ferme, rapporte le quotidien Al Akhbar dans sa livraison du 29 juillet.

 

Pour rappel, l’accident prémédité avait blessé grièvement le père du marié qui avait été transporté d’urgence à l’hôpital. Le mari, quant à lui, s’en était sorti miraculeusement avec des blessures légères, rapportait alors le quotidien Al Akhbar dans son édition du 14 février qui qualifiait l’événement d’acte criminel.

 

Près de cinq mois plus tard, le même quotidien consacre un nouvel article à cet incident suite à la condamnation du “Ould Lefchouche”. Selon les sources du journal, le jeune délinquant de la route, âgé d’une vingtaine d’années, est le neveu du riche propriétaire de la célèbre clinique de la région.

 

Dans le cadre de cette affaire, “Ould Lefchouch” était poursuivi pour de lourdes accusations, à commencer par la détention et vente de drogues, outrage à un agent dépositaire de l’autorité publique, excès de vitesse sous l’effet de la drogue, entre autres chefs d’accusation retenus contre celui qui était en cavale depuis cinq mois.

 

Avant son interpellation, le jeune délinquant était apparu dans des vidéos provocantes, se vantant d’avoir échappé aux autorités tout en les mettant au défi de l’interpeller. Ces provocations filmées avaient alors mobilisé tous les services sécuritaires de la province, à la quête du “fils gâté”.

 

Pour rappel, le jeune délinquant est connu par les habitants de la ville pour son imprudence et ses prouesses au volant. Un comportement irresponsable qui l’avait conduit le jour de l’incident à percuter violemment la voiture qui transportait les mariés. Choqué par cette imprudence, le père du marié avait protesté contre le conducteur.

 

Cette remarque n’avait pas plus au “fils gâté” qui avait alors effectué une marche arrière avec sa voiture et foncé à toute vitesse sur les personnes qui accompagnaient les mariés, semant ainsi le chaos avant de prendre la fuite, tout en blessant grièvement le père du mari, rappelle le quotidien.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page