ActualiteLe360

Exclusif. Mouad Hashti, l’héroïque camionneur ayant sauvé de jeunes Espagnoles en détresse, raconte l’incident

Le360 est allé à la rencontre de Mouad Hashti, le camionneur marocain ayant porté secours à de jeunes Espagnoles sur une autoroute près de Malaga et dont l’acte héroïque a suscité l’admiration des deux côtés de la Méditerranée.

Son acte héroïque a ému à la fois l’Espagne et le Maroc. En fin de semaine dernière, un camionneur marocain a en effet sauvé trois jeunes Espagnoles, dont le véhicule avait pris feu sur une autoroute près de Malaga. Les adolescentes risquaient le pire, n’était-ce l’intervention de Mouad Hashti et son adjoint, Youssef Al-Sani.

 

La maman d’une des filles sauvées de justesse, Ana Bejerano Alcantara a lancé un avis de recherche pour retrouver les héros marocains. Ce fut chose faite vendredi dernier quand tous les protagonistes de ce happy end se sont rencontrés.

 

Le360 a, à son tour, retrouvé Mouad Hashti, originaire de Tanger, chauffeur professionnel travaillant dans un société de transport international de marchandises et membre de l’Association Al-Boughaz des conducteurs de poids-lourds.

 

«On était en route vers Tarragone depuis Algesiras quand nous avons été surpris de voir de la fumée se dégager d’une voiture qui roulait dans le sens inverse, direction Malaga sur l’autoroute A7. Le véhicule se rabattait à droite en ralentissant et c’est là où j’ai deviné qu’il y avait danger d’incendie et donc de mort pour les occupants. Je me suis rabattu à mon tour et j’ai traversé l’autoroute à pied, en compagnie de Youssef. Nous avons pris soin de porter nos gilets fluorescents et un extincteur. Je sais que c’est dangereux de courir à vive allure en plein milieu d’une autoroute de 4×4 voies, sauter des barrières et se diriger vers le sens contraire, mais j’ai agi d’instinct. Il en allait de la vie d’autrui», nous relate-t-il.

 

Le premier réflexe de Mouad Hashti et de Youssef Al-Sani a été d’ouvrir les portières. «Les filles ont réussi à se dégager, mais la voiture a commencé à prendre feu. J’ai essayé d’ouvrir le capot pour pouvoir éteindre le feu, mais c’était bloqué. J’ai donc tenté une voie d’aération du moteur. C’est alors qu’un pneu a éclaté. J’avoue que nous avons tous eu peur à ce moment-là, le feu ayant repris de plus belle. Les filles, âgées de 17 à 19 ans, étaient paniquées et tout ce que nous pouvions faire était de sortir leurs bagages. Mais grâce à Dieu, elles étaient saines et sauves», poursuit le camionneur.

 

Pour Mouad Hashti, le geste relève du devoir. «Nous nous sommes remis en route juste après et loin de nous était l’idée que notre action allait susciter autant d’émotion. Ce n’est que le lendemain que nous avons découvert que le récit était sur les réseaux sociaux et que la mère d’une des filles nous cherchait. Elle a eu nos coordonnées et nous a contactés vendredi dernier avant de se diriger vers nous à Algesiras depuis Malaga. Ceci, bien que ce jour-là était l’anniversaire de sa fille. Avec les autres filles, elle tenait absolument à nous voir parce que, nous a-t-elle dit, sans nous, il n’y aurait pas eu d’anniversaire. Je ne savais pas quoi répondre à cela. Pour moi, c’était tout à fait normal», affirme-t-il.

 

Pour Mouad Hashti, le plus important est le bonheur que cette action a pu susciter tant en Espagne qu’au Maroc, surtout en cette période de Aïd. Le partage, c’est cela aussi.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page