ActualitePolitiqueTelquel

François Hollande “n’irait pas” s’il était encore président

Si j’étais le chef de l’Etat, je n’irais pas », a déclaré l’ex-président français (2012-2017) lors d’un rendez-vous consacré à l’avenir du sport à la maison de la Radio à Paris.

« Je ne peux pas demander à des joueurs de football (…) de ne pas aller à une compétition pour laquelle ils se sont préparés depuis des années », a-t-il en revanche souligné.

L’ancien locataire de l’Elysée a rappelé qu’un certain nombre de sportifs s’étaient engagés en faveur de différentes causes – contre le racisme, sur la question climatique ou les droits humains.

« Être sportif ce n’est pas simplement jouer avec un ballon et courir vite, c’est aussi avoir un rôle social et ce n’est pas si simple de faire peser sur les joueurs cette responsabilité », a estimé François Hollande.

« Quand Mbappé prend position sur un sujet, ça va considérablement mobiliser un certain nombre de jeunes (…) quand on voit le nombre de followers sur les réseaux sociaux », a-t-il ajouté.

En France, les députés du parti LFI (gauche radicale) ont fustigé jeudi la tenue du Mondial-2022 au Qatar, évoquant la « maltraitance des ouvriers immigrés » et les « matches climatisés à ciel ouvert », réclamant une « réponse politique forte des autorités françaises ».

Les appels à ne pas suivre le Mondial au Qatar, critiqué sur les droits humains ou l’environnement, commencent à apparaître à deux mois du coup d’envoi de la compétition, sans rencontrer un écho massif pour l’heure.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page