ActualiteLe360Politique

Gestion de l’eau: 20 nouveaux barrages en attente de construction au Maroc

Kiosque360. Les travaux de construction ou de surélévation d’une dizaine de grands barrages ont déjà été entamés. Des appels d’offres pour la construction de dix autres grandes retenues seront lancés au cours des quatre années à venir. Explications dans cette revue de presse tirée du quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

Le gouvernement l’a promis de construire 20 grands barrages d’ici la fin de son mandat. Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’eau vient d’annoncer le début de la concrétisation de cette promesse. En effet, d’après le quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui aborde le sujet dans son édition du lundi 18 juillet, le ministre istiqlalien, dans une missive adressée au président de la deuxième Chambre a affirmé que les travaux de construction de cinq barrages viennent d’être lancés pour un investissement global de près de 10 milliards de dirhams.

 

Manifestement, les conseillers voulaient connaître le sort des promesses faites devant eux par le ministre, lors d’une séance de questions orales, tenue le 23 novembre 2021. Pour les rassurer, le ministre a tenu à préciser qu’effectivement cinq grands barrages d’une capacité de 2,4 milliards de mètres cubes sont actuellement en cours de construction. Pour ce faire, le gouvernement a engagé un investissement total de 9,9 milliards de dirhams.

 

Il s’agit, explique le quotidien, de la construction du barrage Béni Azimane dans la province de Driouch d’une capacité de 44 millions de m3, de la surélévation du barrage Mohammed V dans la province de Taourirt, de la construction du barrage Ratba dans la province de Taounate, d’une capacité de stockage de 1 milliard de m3, de la construction du barrage Koudiat El Borna dans la province de Sidi Kacem, d’une capacité de stockage de 12 millions de m3 et de la surélévation du barrage Mokhtar Soussi à Taroudant.

 

Selon Al Ahdath Al Maghribia, toujours en reprenant le contenu de la lettre du ministre de l’Équipement, le gouvernement a également lancé des appels d’offres pour la réalisation de cinq autres grands barrages d’une capacité totale pouvant atteindre 1,65 milliards de m3. Le coût global de l’opération est de l’ordre de 5,9 milliards de dirhams.

 

Le quotidien évoque, cette fois, la construction des barrages de Oued Lakhdar dans la province d’Azilal, Taghzirt dans la province de Beni Mellal, Khanke Karo dans la province de Figuig et Tamri dans la province d’Agadir Ida Outanane en plus de la surélévation du barrage d’Imfout dans la province de Settat.

 

La missive adressée au président de la deuxième Chambre fait également référence à la réalisation de trois autres grands barrages, soit la construction de deux nouvelles retenues et surélévation d’une troisième dans les provinces de Tétouan, Tanger et Sefriou. Les appels d’offres portant sur la construction d’un autre barrage à Berkane seront lancés en 2023. Ceux portant sur deux autres grands barrages dans les provinces de Chaouen et Taounat seront lancés en 2025.  Il en est de même pour deux autres grands barrages prévus dans les provinces de Chaouen et Errachidia dont les appels d’offres seront lancés en 2026. Un an plus tard, la même procédure sera initiée pour la construction d’un autre grand barrage dans la province d’Azilal.

 

Par ailleurs, le ministre n’a pas manqué de relever qu’en matière de ressources hydriques le Royaume traverse actuellement une situation alarmante. «Il n’en serait sans doute pas ainsi si la Stratégie Nationale de l’Eau de 2009 avait été menée convenablement et selon le programme tracé ». Laquelle stratégie, rappelle le quotidien, avait prévu la construction de 57 grands barrages entre 2009 et 2030. A ce jour, seulement 9 barrages ont été réalisés.

 

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page