ActualiteChallenge

Industrie. L’usine Renault de Tanger célèbre ses 10 ans d’activité

C’est en grande pompe que va s’effectuer ce mardi 13 septembre 2022 le 10ème anniversaire de l’usine de Renault à Tanger. Un événement qui se déroulera notamment en présence de Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, et de nombreuses personnalités de Renault. L’occasion d’en savoir un peu plus sur les ambitions industrielles futures du Groupe en terre marocaine. En attendant, retour sur quelques dates clés de la success-story de ce fleuron industriel qui fait rayonner le «Made In Morocco», depuis la naissance du projet jusqu’à nos jours. 

C’est en 2012 que l’usine Renault de Tanger a démarré ses activités industrielles. Un site réparti sur une superficie de 300 hectares, qui a compté jusqu’au 31 décembre 2020 quelques 6 482 employés, et qui s’est distingué de façon notable dans le monde de l’industrie automobile dans la mesure où il se veut à la fois zéro carbone et zéro rejet liquide industriel.

Les nombreux lancements industriels qui se sont succédé tout au long de ses dix dernières années au cœur de la plateforme de Melloussa (Lodgy, Sandero 2, Sandero 3, Dokker, Logan 2 MCV, Renault Express) ont constitué un levier important du développement de l’écosystème Renault. Ils ont également favorisé l’installation et le développement de nouveaux fournisseurs, apportant des technologies innovantes alliées à des compétences pointues.

Lire aussi | Fabrication de batteries pour véhicules électriques, le Maroc a-t-il ses chances ?

L’ensemble des fournisseurs accompagnant le démarrage des projets industriels du Groupe Renault au Maroc ont contribué significativement à la valorisation de l’écosystème et de toute la filière automobile, tout en soutenant fortement la dynamique industrielle nationale.

De façon plus globale, l’industrialisation des nouveaux modèles dans les usines de Tanger et de Casablanca en 2021 et la montée en puissance de l’écosystème Renault ont permis d’atteindre la barre de 64% de taux d’intégration locale et 1,3 milliard d’euros de sourcing, en ligne avec les engagements pris par la firme au losange avec le Maroc lors de la signature du Contrat de Performance en avril 2016. Rappelons que le Groupe Renault Maroc s’était engagé à atteindre 65% d’intégration locale et un chiffre d’affaires sourcing local à minima d’1,5 milliard d’euros à l’horizon 2023.

Lire aussi | Marché des véhicules neufs. Légère embellie des ventes en août au Maroc

La fabrication des nouveaux modèles de Renault Group au Maroc s’est traduite, non seulement par la transformation de l’outil industriel, mais aussi par la montée en puissance de toute la filière industrielle marocaine. De quoi soutenir la position du secteur automobile marocain qui demeure le premier secteur exportateur dans le Royaume depuis 2014.

Rappelons que le site de Tanger s’est mué ces derniers temps en une usine 4.0. C’est le cas dans l’atelier tôlerie qui dispose en son sein de 32 robots sur les postes d’assemblage final, de l’atelier peinture qui a été équipé de nouveaux process vernis et de l’atelier montage qui a révolutionné sa logistique en intégrant le transport de pièces par chariots filoguidés autonomes mus par une technologie développée en interne par les ingénieurs de l’usine.

À noter que la plateforme de Melloussa dispose d’une capacité annuelle de production d’environ 400 000 véhicules, exporte 95% de sa production vers plus de 70 destinations dans le monde. Par ailleurs, l’industrie automobile marocaine emploie directement plus de 220 000 personnes, dont la plupart travaillent pour plus de 250 fournisseurs et équipementiers. De quoi contribuer fortement à faire rayonner véritablement le «Made In Morocco».

Les dates à retenir :

1er septembre 2007 : signature du protocole d’intention pour la création de l’usine Renault Tanger Méditerranée en présence de S.M. le Roi Mohammed VI.

16 janvier 2008 : création de Renault Tanger Méditerranée et signature de l’Accord exécutif avec le gouvernement marocain.

30 octobre 2008 : signature d’une convention entre les autorités marocaines et Renault Tanger Méditerranée pour la création d’un centre de formation dédié au secteur automobile.

2009 : une cérémonie officielle marque la fin des travaux de nivellement et le début de la construction de Renault Tanger Méditerranée.

2010 : la réception du premier pôle de l’usine Renault Nissan Tanger Green est présentée en juin ; le 1er processus industriel entre dans les bâtiments industriels – livraison en septembre.

2011 : inauguration de l’Institut de formation professionnelle dédié au secteur automobile Tanger-Med en mars ; livraison de l’usine et entrée du nouveau véhicule Lodgy dans l’usine en juillet.

2012 : début de la production de Lodgy en janvier et révélation à l’occasion de l’inauguration de l’usine par S.M. le Roi Mohammed VI. Début de la production des Dokker & Dokker Van en mai.

2013 : début de la production des Sandero et Sandero Stepway.

2016 : Renault Maroc reçoit ses fournisseurs à Tanger et signe des accords avec le gouvernement pour renforcer son écosystème.

2017 : 1 000 000 de véhicules fabriqués à l’usine Renault de Tanger.

2018 : nouveau record de production annuelle avec 318 600 véhicules produits sur le site de Renault Tanger.

2020 : lancement de la production de la 3ème génération de Sandero.

2020 : lancement de la production des Renault Express et Express Van.

2021 : l’usine de Tanger a célébré la sortie de ses chaines du 2 150 000ème véhicule produit depuis son démarrage en 2012. 


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page