ActualiteArt & CultureMAP ExpressPolitique

La culture +achtaguienne+, « un vrai effondrement éthique » (Journaliste)

dimanche, 24 juillet, 2022 à 21:42

Rabat – La vague +achtaguienne+ constitue “un vrai effondrement éthique”, estime le journaliste Mohamed Tantaoui, mettant en garde contre les conséquences d’”une culture du hachtag inculte, lapidaire et anonyme”.

“C’est à un vrai effondrement éthique que nous assistons. Tout ce qui constitue une vie politique saine adossée à des partis politiques sérieux, à un parlement productif, à une opposition légitime, constructive et patriote est sali par une culture du hashtag inculte, lapidaire et anonyme”, indique le journaliste dans un article intitulé “La démocratie #achtaguienne”, publié sur le média en ligne “Quid.ma”.

Pour l’auteur de l’article, qui cite comme exemple la campagne menée sur les réseaux sociaux contre le chef du gouvernement, “le hashtag n’est pas la démocratie. C’est peut-être la liberté d’expression, mais encore faut-il l’expurger de la haine, de la diffamation, de l’injure et de l’imprécation”.

Dans ce sens, M. Tantatoui prévient ceux qui se félicitent de cette nouvelle liberté d’expression numérique hachtaguienne des conséquences de cet état de fait toxique sur le débat public, la transition démocratique et le progrès d’une nation, et même sur le rôle de l’opposition parlementaire que la Constitution de 2011 a sanctuarisé en lui attribuant  des droits très solides.

Et d’ajouter:  “Mais si cette opposition quand elle est populiste surfe sur toutes les vagues +hachtaguiennes+ en oubliant son rôle institutionnel, il est clair que cette dérive populiste nous mènera directement à une grave impasse politique”.

Selon le journaliste, l’opposition à Aziz Akhannouch et à son gouvernement peut s’exprimer de la manière la plus intransigeante mais dans un cadre constitutionnel et conformément à notre architecture législative et juridique.

“Nul ne conteste à l’opposition légale ses droits, c’est à elle de voir quel intérêt a-t-elle à converger, avec tous les risques que cela comporte, avec des milieux nihilistes ou anti-marocains notoires”, a-t-il poursuivi, estimant qu’il est quand même étonnant de “les retrouver tous, parfois naïvement, sur la même ligne destructrice”.

Par ailleurs, il fait remarquer que la vague hachtaguienne a donné la possibilité à des influenceurs autoproclamés de donner de la voix. “on trouve un arc assez hétéroclite de blogueurs, de tenanciers de pages Facebook, de suiveurs multiples, de repris de justice, de youtubers, de twiters etc… assez survolté”.

Pour comprendre la démarche de cette conjuration, M. Tantaoui affirme que ce n’est pas la science politique ou médiatique qu’il faut mobiliser, mais c’est à la psychiatrie qu’il faut faire appel. “Toutes les frustrations psychologiques, les pulsions morbides, les stratégies déviantes, les perversités morales sont à l’œuvre”, enchaine-t-il, évoquant du chantage à tous les étages, “chacun selon sa stratégie interlope, ses objectifs inavoués ou ses impostures surfaites”.

“Le marigot pullule. Les bêtes s’ébrouent. Et la démocratie marocaine, en souffrance, est éclaboussée régulièrement par des vagues répétées de boue fétide”, regrette M. Tantaoui.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page