ActualiteLe Site Info

la DGSN passe à l’action

La police du quartier Yacoub Al-Mansour, relevant de la préfecture de police de Rabat a procédé, vendredi soir et samedi après-midi, à l’interpellation de dix personnes, dont un inspecteur travaillant dans un arrondissement de police.

Ils sont accusés d’avoir mis en place « un réseau criminel impliqué dans l’escroquerie, l’usurpation de fonction régie par la loi, la détention et le vol », indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Selon les informations préliminaires de l’enquête, l’un des suspects a délibérément procédé à la fraude en prétendant vouloir donner à la victime du mercure rouge à utiliser dans le domaine de la pratique « roqya », en échange d’une somme d’argent d’environ 1 million de dirhams, précise le communiqué, ajoutant qu’un assistant de la victime, chargé de remettre la somme d’argent, a fait l’objet de détention et de vol avec l’implication et la complicité des autres suspects, dont certains ont usurpé des fonctions régies par la loi.

Les recherches et investigations, menées à cet effet, ont fait état de l’implication dans cette affaire d’une personne, aux antécédents judiciaires pour escroquerie, et de deux fonctionnaires, révoqués depuis des années du corps de police, en possession de sommes d’argent provenant de cette activité criminelle, et qui sont soupçonnés d’avoir bénéficié de la complicité et de la participation de l’inspecteur de police arrêté et ce en échange de bénéfices financiers.

Les dix mis en cause ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête judiciaire mené sous la supervision du parquet compétent, afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, et d’arrêter tous les éventuels complices ou participants à des d’actes d’exécution matérielle de ce crime, conclut le communiqué.

DH



Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page