ActualiteLe Site Info

la reprise du tourisme se confirme

Après la période de morosité liée à la Covid-19, l’activité touristique à Essaouira semble reprendre son éclat d’antan à la faveur de la résilience dont a toujours fait montre la perle de l’Atlantique pour retrouver la place qui lui échoit sur l’échiquier touristique national et international.

En effet, la Cité des Alizés vient de vivre au cours des deux derniers mois au rythme d’une multitude de manifestations et d’évènements éclectiques, à leur tête le « Gnaoua Festival Tour », ayant enregistré une très grande affluence, illustrant ainsi de manière éloquente cette relance sûre et soutenue de l’activité touristique et confortant le positionnement d’Essaouira comme destination culturelle, artistique et du savoir par excellence.

Cette reprise n’est pas le fruit du hasard, mais d’innombrables efforts concertés de plusieurs acteurs locaux et parties prenantes, qui ont travaillé d’arrache-pied, dans le cadre d’une approche participative, pour que cette Cité millénaire retrouve la place qui lui échoit sur l’échiquier du tourisme national et international.

Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée d’information en continu de la MAP, le délégué provincial du ministère du tourisme, Younès Dbibirha, a expliqué que cette relance a commencé à se ressentir dès l’annonce de la décision des autorités publiques de rouvrir les frontières le 7 février dernier, ajoutant que l’activité touristique a commencé à reprendre ses couleurs, lentement mais sûrement, dès le mois d’avril dernier.

Il a, dans la foulée, relevé que dès le mois de mai, les performances réalisées en 2019 ont été dépassées, notant qu’au cours de cette période estivale, la délégation provinciale procède à un suivi permanent des indicateurs touristiques auprès des établissements d’hébergement classés au niveau de la province.

Et le responsable de faire savoir que ces unités ont enregistré, en fin de semaine dernière, un taux d’occupation de plus de 70%, relevant que certains établissements ont même affiché complets.

Dbibirha a, d’autre part, indiqué que la délégation provinciale veille, en étroite collaboration avec les autorités compétentes, au contrôle et à l’organisation de campagnes de sensibilisation afin de garantir un accueil dans les meilleures conditions des visiteurs aussi bien marocains qu’étrangers.

Il a, dans ce sillage, rappelé les mesures de soutien prises par le département de tutelle en faveur des établissements d’hébergement dans le cadre du plan de relance, mettant en avant l’adhésion de certains établissements au niveau de la province à ce plan qui leur permettra de se conformer aux normes et de mieux se positionner.

Le responsable a, en outre, noté que la ville d’Essaouira est devenue, en mai dernier, la première destination du Maroc et du Continent africain labellisée « Creative Friendly ».

Cette inscription de la Cité des Alizés sur le « Creative Tourism Network » (CTN), vient favoriser un cadre propice à la collaboration des acteurs locaux pour co-créer des expériences de tourisme créatif qui répondent à la demande des nouvelles générations de voyageurs, en quête d’authenticité et de valeurs humaines, et qui permettent à la fois, de créer un écosystème entre artistes, artisans, industries créatives, secteurs du tourisme et de l’hôtellerie, et bien sûr, la population souirie.

Et de poursuivre que la délégation provinciale œuvre, en étroite collaboration avec le Conseil Provincial du Tourisme (CPT), à repenser la stratégie de commercialisation et de communication pour une meilleure promotion des produits et offres touristiques.

Il a, par ailleurs, souligné que dans le cadre du Programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira (2019-2023), le ministère de tutelle contribue au financement de plusieurs projets à même de donner un nouvel élan à l’activité touristique dans la Cité des Alizés, citant dans ce sens, la création du Centre d’interprétation du Patrimoine touristique et architectural de la Médina, dont les travaux ont été achevés et qui est actuellement en phase de finalisation des derniers dispositifs inhérents à sa gestion et à son exploitation.

D’autres projets sont en cours d’achèvement ou de lancement à savoir, la mise en lumière des principaux monuments historiques de la ville, la mise en lumière artistique de la Place Moulay El Hassan, la signalétique au niveau de l’ancienne médina et l’installation de trois kiosques d’information touristique dans les places Moulay El Hassan, Bab Marrakech et Bab Doukala, a fait savoir le responsable.

Nul doute que la synergie des efforts consentis par les parties prenantes a donné ses fruits comme en témoigne l’affluence des visiteurs que connaît la ville en cette période. Reste que ce re-décollage de l’activité touristique soit conforté pour inscrire cette relance sûre dans la continuité et la durabilité.

S.L. (avec MAP)


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page