ActualiteTelquel

Le départ d’Hélène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc, confirmé

Changement de capitaine en pleine tempête ? L’ambassade de France au Maroc a confirmé à TelQuel le départ de l’actuelle ambassadrice de France, Hélène Le Gal, “d’ici fin septembre« . Alors que les tensions entre le Maroc et la France se sont exacerbées au cours de ces derniers mois, à cause, notamment, des restrictions de visas pour les ressortissants marocains souhaitant se rendre dans l’Hexagone, l’annonce du changement d’ambassadeur suscite la curiosité, tant son successeur aura à reprendre d’épineux dossiers.

La diplomate devrait quant à elle prendre ses nouvelles fonctions dans la foulée au sein du siège du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) à Bruxelles, où elle prendra les rênes de la Direction Afrique du Nord et Moyen-Orient, selon les informations d’Africa Intelligence.

Une diplomate rodée

Hélène Le Gal n’est pas une novice, loin de là. Cette Bretonne d’origine, âgée de 52 ans et diplômée de Sciences Po Paris, a intégré la diplomatie française à Ouagadougou, au Burkina Faso, comme deuxième secrétaire à l’ambassade de France. Un saut dans le grand bain immédiat alors que de coutume, un nouvel arrivant au Quai d’Orsay passe ses premiers mois à Paris. Ces premiers pas ont été déterminants pour celle qui reconnait en 2013, interrogée par le journaliste Éric Fottorino, que le continent africain constitue le “fil rouge” de sa carrière.

Et pour cause, suite à ce premier poste, elle travaille à la direction Afrique du Quai d’Orsay avant de s’envoler pour Tel-Aviv puis Madrid où elle est première secrétaire aux ambassades. En 2009, elle devient consule générale de France au Québec après avoir été conseillère auprès de l’Union européenne puis vice-directrice du département Afrique centrale et orientale au ministère français des Affaires étrangères.

Sa nomination comme conseillère pour l’Afrique du président de la République François Hollande marque un tournant dans sa carrière. Rodée au terrain et à la gestion des dossiers politiques, elle est chargée, à l’époque, de marquer la nouvelle diplomatie que le président socialiste veut impulser aux relations France – Afrique. Envoyée à Rabat en septembre 2019, la diplomate succède à Jean-François Girault au poste convoité d’ambassadeur de France au Maroc et devient la première femme à diriger la délégation diplomatique française dans le Royaume.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page