ActualiteYabiladi

Le Festival national du film rend hommage à feu Noureddine Saïl

Le Festival national du film de Tanger, placé sous le haut patronage du roi Mohammed VI, a rendu un hommage spécial, vendredi soir, au journaliste et critique de cinéma feu Noureddine Saïl. Lors de la cérémonie d’ouverture de la 22e édition de cette manifestation cinématographique organisée jusqu’au 24 septembre, les organisateurs ont tenu à rendre un hommage spécial à feu Noureddine Saïl, pour avoir contribué grandement au développement du cinéma national, africain et international.

Dans une allocution à cette occasion, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid a salué la mémoire d’une grande personnalité qui fut parmi les pionniers de la critique cinématographique au Maroc, mettant en relief la riche contribution du défunt à la promotion de l’industrie du film et de la culture du 7ème art dans le Royaume. «Le regretté Noureddine Saïl était un homme unique qui a mis ses idées au service du cinéma national, encourageant les productions et les artistes marocains, et devenant alors le meilleur ambassadeur de notre culture et de notre identité nationale si exceptionnelle et distinguée», a souligné Mohamed Mehdi Bensaid.

Pour sa part, le réalisateur marocain Kamal Kamal a affirmé dans une allocution similaire que Noureddine Saïl est considéré comme «le père spirituel du cinéma national» et «parrain du cinéma africain», ajoutant qu’il sera toujours présent dans les souvenirs et dans les cœurs grâce à ses nombreuses contributions ayant pour but de promouvoir le septième art.

De son côté, la veuve de feu Noureddine Saïl, Nadia Larguet a mis en avant le potentiel intellectuel extraordinaire du défunt, ses hautes qualités humaines, les multiples compétences dont il disposait et sa quête inlassable pour assurer le rayonnement et la présence du Royaume dans les principaux événements cinématographiques du monde entier.

Scénariste, romancier, producteur et critique de cinéma, Noureddine Saïl, décédé le 15 décembre 2020 à Rabat, est natif de Tanger. Enseignant et inspecteur général de philosophie jusqu’en 1984, il est le fondateur en 1973 de la Fédération nationale des ciné-clubs du Maroc dont il a été le président jusqu’en 1983, directeur du Centre Cinématographique Marocain (2003-2014) et vice-président délégué du Festival International du Film de Marrakech (2004-2014), entre autres.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page