Le groupe Dislog fait main basse sur la société « Cultures de France »

Le groupe Dislog renforce son positionnement dans la bio-industrie avec une prise de participation majoritaire dans la société Cultures de France, spécialisée dans la Bio-Industrie des soupe, sauces et jus, basée dans le sud de la France.

Plus rien n’arrête Dislog group. Quelques mois seulement après avoir mis la main sur le Chocolatier Carré suisse en France (acquisition à 100%), le groupe marocain annonce une nouvelle opération stratégique. Il s’agit de la prise de participation majoritaire dans la société (de droit Français) Cultures de France, une jeune entreprise spécialisée dans la Bio-Industrie des soupe, sauces et jus, basée à Cavaillon dans le sud de la France. Même si le montant de l’opération n’a pas été dévoilé, elle s’inscrit dans le cadre de la stratégie de renforcement du développement industriel du groupe Dislog à l’international.

Lire aussi | Le franco-italien Essilor Luxottica fusionne deux filiales marocaines

Notons que la Société Cultures de France élabore et cuisine des recettes végétales, créatives et saines de soupes, sauces et jus sous la marque Germain qu’elle commercialise auprès d’un large réseau de distribution. Selon le top management du groupe marocain, la gestion opérationnelle de la société Cultures de France sera confiée à Benjamin Pomies, fondateur de ladite entreprise.

Pour Moncef Belkhayat, Président de Dislog Group, cette nouvelle opération consolide la présence de Dislog Group à l’international et renforce son Pôle Industriel Food. « Après l’acquisition de 100% du Chocolatier Carré Suisse en France, cette nouvelle prise de participation chez Cultures de France va nous permettre d’intégrer de nouveaux secteurs dans la Bio-Industrie », assure-t-il.

Lire aussi | Le projet de loi relatif aux zones industrielles adopté par le gouvernement

De son côté, Benjamin Pomies (Fondateur de Cultures de France) se réjouit de l’opération et précise qu’elle va donner un nouvel élan à l’entreprise. « Dislog Group va nous impulser sa dynamique et son esprit de conquête pour nous aider à nous développer rapidement, sur des investissements industriels, R&D et marketing pour proposer une offre complète de produits et services », ajoute-t-il.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile