ActualiteChallenge

Le Maroc est-il parmi les pays où le carburant coûte le plus cher ?

Les prix des carburants atteignent des sommets au Maroc. Dans le monde, tous les automobilistes ne sont pas logés à la même enseigne lorsqu’il s’agit de faire le plein. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses publications affirment que le Maroc est l’un des pays dans lequel le carburant coûte le plus cher. Qu’en est-il exactement ? La réponse du site GlobalPetrolPrices.com qui recense les prix des carburants dans 170 pays.

La plateforme GlobalPetrolPrices.com vient de publier une nouvelle mise à jour des prix moyens des carburants dans le monde. Le prix du litre de carburant est très variable d’un pays à l’autre, et tous ne sont pas soumis aux mêmes fluctuations.

Sur ce site qui recense les prix des carburants dans 170 pays, on y constate des écarts considérables. Le site diffuse le prix au litre et en euros (ou en dollars), et il convient de garder à l’esprit que le revenu médian et le coût de la vie varient fortement d’un pays à l’autre. 

Sans surprise, les carburants les moins chers se trouvent dans les pays producteurs de pétrole, qui ne dépendent pas d’importations. Le litre du diesel coûtait en moyenne 0,011 dollar le litre en Iran, 0,022 au Venezuela, 0,031 centime en Libye, 0,130 en Syrie, 0,168 en Arabie Saoudite, et 0,199 en Algérie. Ces six pays proposent également l’essence le moins cher, qui descend même à 0,01 le litre en Iran. Pour un réservoir de 60 litres, cela donne un plein à… 0,6 dollars (6 dirhams). Le salaire moyen en Iran est de 280 dollars. 

Lire aussi | Maroc. Un nigérian parmi les 50 meilleurs étudiants du monde

À l’inverse, le prix le plus élevé pour le diesel se retrouve à Hong Kong, avec 2,790 dollars le litre, devant la Suède (2,497 dollars le litre), l’Islande (2,475 dollars le litre), Monaco (2,374 dollars le litre) et Royaume-Uni (2,370 dollars le litre). Ces cinq mêmes pays ont également l’essence le plus cher.   Globalement, on constate que les automobilistes des pays industrialisés payent leur essence plus cher :

Voici les prix du diesel pour 170 pays, au 18 juillet 2022 :

Le Maroc aux premiers rangs pour la cherté des prix

Le Maroc se classe au 61 ème rang des pays les plus chers pour le diesel, avec un litre de diesel à 1,609 dollars (16 dirhams) en moyenne le 18 juillet 2022, selon GlobalPetrolPrices.com. 

Ainsi, pour ce type de carburant, le Maroc, en termes de prix,  est le 7 ème pays africain le plus cher au 18 juillet. Autrement dit, à l’échelle africaine, le Royaume est moins cher que les Seychelles (17,7 dirhams), la Zambie (17 dirhams), le Cap-Vert (16,87 dirhams), le Ghana (16,85 dirhams), le Burundi (16,76 dirhams), et le Nigeria (16,1 dirhams).

A l’échelle du monde arabe, le Maroc se classe à la deuxième place en termes de cherté du prix l’essence, avec 17,78 dirhams (prix moyen), derrière la Jordanie, où le litre de l’essence coûte 18,01 DH. Pour le gasoil, le Royaume arrive à la première place devant le Liban (14,13 DH), le Soudan (12,47 DH), la Jordanie (10,46 DH) et le Sultanat d’Oman (6,9 DH). 

Lire aussi | CAN féminine. Le Roi Mohammed VI félicite les lionnes de l’Atlas pour leur belle prestation

Pourquoi le carburant est-il si cher au Maroc ?

Mais pourquoi le carburant coûte-t-il si cher au Maroc et dans d’autres pays développés ? Le prix du baril de pétrole n’est pas la raison, contrairement à ce que certains pourraient croire. Il faut plutôt regarder du côté de la fiscalité. En effet, cette dernière est très lourde au Maroc et représente environ plus de 50 % du prix du carburant.

Selon GlobalPetrolPrices.com, «les différences de prix entre pays existent à cause de diverses taxes et subventions» sur l’essence et le diesel, notant que «tous les pays ont accès aux mêmes prix sur les marchés internationaux, mais ils imposent des taxes différentes».

Au Maroc, la structure des prix des carburants se compose de trois parties : le prix du pétrole, les taxes et la marge des distributeurs. «De nombreux éléments impactent le prix du carburant, dont notamment la fiscalité. Les taxes perçues par l’État représentent un peu plus de la moitié du prix du carburant. En plus des droits de douane, les autres taxes appliquées au carburant sont la TIC (taxe intérieure de consommation) et la TVA (taxe sur la valeur ajoutée), qui représente 34% du prix de vente du gasoil et 43% du prix de vente de l’essence. La partie variable concerne, quant à elle, le prix du pétrole dans le monde et les frais relatifs à son importation et sa distribution», explique Abdeslam Touhami, Economiste.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page