ActualiteTelquel

Le Maroc exprime sa « vive inquiétude » et appelle à « éviter davantage d’escalade »

Le Maroc appelle à un  retour au calme et à l’arrêt des hostilités. Dans un communiqué diffusé samedi 6 août, le ministère des Affaires étrangères a fait état de sa «vive inquiétude» et a appelé à la désescalade.

«Le Royaume du Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza, à cause du retour des actes de violences et des combats, qui ont causé des pertes humaines et des dégâts matériels», indique le communiqué.

Rappelant le roi Mohammed VI préside le Comité  Al Qods, la diplomatie marocaine «appelle à éviter davantage d’escalade et à rétablir le calme pour que la situation ne dégénère pas, épargnant ainsi à la région d’autres tensions qui compromettent les chances de paix», souligne encore le communiqué.

« Tout en réitérant ses positions constantes soutenant les droits du peuple palestinien, le Royaume du Maroc affirme que la solution durable au conflit entre les deux parties, palestinienne et israélienne, réside dans l’établissement d’un État palestinien indépendant vivant côte-à-côte avec l’État d’Israël dans la sécurité et la paix», conclut le communiqué.

Pour rappel, très tôt ce samedi 6 août, l’armée israélienne a entamé une série de frappes en direction de la bande de Gaza, en représailles, selon elle, de tirs de roquettes tirés depuis l’enclave palestinienne par le Jihad islamique palestinien.

Cet échange de tirs est considéré comme la pire flambée de violence entre les deux ennemis depuis une guerre-éclair l’an dernier. Cette hausse de tensions a déjà fait des dizaines de morts côté palestinien . Elle a aussi privé la petite langue de terre coincée entre l’Egypte, la Méditerranée et Israël et ses 2,3 millions d’habitants de leur unique centrale électrique.

(Avec MAP)

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page