ActualiteMaroc.maPolitique

Le ministère de la Solidarité et de l’Insertion sociale se penche sur le développement de l’économie des soins


La ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a indiqué, mardi à Casablanca, que son département se penche actuellement sur le développement de l’économie des soins au Maroc.

S’exprimant en marge de la semaine d’intégration organisée par l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Casablanca du 12 au 16 septembre, Mme Hayar a relevé que le ministère, via plusieurs institutions relevant de son ressort (Entraide nationale, Agence de développement social et Institut national de l’action sociale), œuvre à développer l’économie des soins, en élaborant notamment un nouveau décret pour l’accréditation des travailleurs sociaux, en application de la loi N°45-18 relative à cette catégorie.

Dans une intervention sur la thématique « L’économie des soins et son rôle dans la consolidation de l’Etat social », la ministre a précisé que ce décret vise à avoir des cadres qualifiés, notant que les lauréats des établissements universitaires doivent suivre une procédure spécifique pour l’accréditation ministérielle en ce qui concerne l’animation et l’accompagnement social.

Elle a relevé que cette accréditation, dont l’institutionnalisation devra commencer fin 2022, ne concerne pas uniquement les étudiants mais aussi les personnes qui exercent pour le compte d’associations ne disposant pas de cadre légal pour valoriser leurs acquis professionnels et qui bénéficieront de sessions de formation complémentaire pour leur permettre d’obtenir cette accréditation, qui sera à même de contribuer à la mise en œuvre du chantier royal relatif à la généralisation de la couverture sociale.

A cette occasion, la ministre a appelé les étudiants des différents Instituts, grandes écoles et facultés a adhérer massivement au chantier de généralisation de la couverture sociale qui ouvrira de nouvelles perspectives et offrira d’importantes opportunités pour la création d’emplois.

Mme Hayar a souligné que cet appel s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour jeter les bases d’un Etat social, conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI, et en application des contenus du programme gouvernemental 2021-2026.

La ministre a également insisté sur la nécessité d’accorder davantage d’intérêt au secteur social qui offre de nombreuses opportunités d’emploi que ce soit dans le domaine de l’entreprenariat ou en travaillant auprès des personnes âgées ou en situation de handicap dans leurs maisons ou en centres spécialisés, ce qui permettra d’alléger la charge de travail des femmes chargées d’accompagner cette catégorie.

Elle a ajouté que le ministère travaille inlassablement sur le système dans son ensemble, dans le cadre du chantier de généralisation de la couverture sociale et du secteur de la formation, notant que son département a conclu plusieurs partenariats avec nombre d’acteurs et d’institutions, dont essentiellement le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation pour former 10.000 assistants sociaux à l’horizon de 2030, ce qui est à même d’ouvrir de nouvelles perspectives pour les jeunes.

De son côté, Mme Seynabou Dial, ambassadeur de la République du Sénégal au Maroc, a relevé que sa participation à la semaine d’intégration de l’ENCG Casablanca est une occasion de réaffirmer la qualité des relations d’amitié de longue date entre le Maroc et le Sénégal.

Elle a, par ailleurs, souligné que l’enseignement supérieur est l’un des volets importants des relations entre le Maroc et le Sénégal, rappelant que des ressortissants marocains ont créé nombre d’établissements d’enseignement au Sénégal ce qui a permis de contribuer à renforcer les relations entre les deux pays.

Mme Dial a également salué le soutien qu’apporte le Maroc à son pays notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur, notant que l’ENCG Casablanca compte plusieurs étudiants subsahariens dont des Sénégalais qui sont impliqués dans le processus suivi par cette école pour contribuer au développement du continent africain.

Pour sa part, le Directeur de l’ENCG Casablanca, Pr. Smail Kabbaj, a indiqué que la semaine d’intégration est destinée aux étudiants pour leur permettre de devenir des acteurs efficients dans leur environnement, et ce en acquérant une série de compétences et d’aptitudes.

Dans ce sens, il a relevé que cette semaine d’intégration connaitra la participation de plusieurs personnalités influentes dans le domaine économique, politique et social qui partageront leur expérience avec les étudiants.

Pr. Kabbaj a ajouté que les étudiants doivent se doter de plusieurs compétences lors de leur cursus universitaire pour faciliter leur insertion professionnelle et leur permettre d’être des acteurs importants pour le développement de l’économie nationale.

(map 13/09/2022)

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page