ActualiteYabiladi

Le roi Mohammed VI nomme les membres du Conseil supérieur de l’éducation

[ad_1]

Ce mercredi, le roi Mohammed VI a nommé les membres du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFR), comme le permet la loi régissant cette institution. «Il s’agit de 20 membres de la catégorie des experts et spécialistes, reconnus pour leur expertise et leur compétence dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la recherche scientifique et de la culture, tout en prenant en considération la diversité et la complémentarité entre les spécialités», a indiqué un communiqué du cabinet royal.

Ainsi, les membres sont Jamil Salmi, Amina Lemrini El Ouahabi, Amine Bensaïd, Youssef Saadani Hassani, Assia Akesbi Msefer, Mohamed Sghir Janjar, Hamid Bouchikhi, Mohamed Bernoussi, Aïcha El Hajjami, Laila Bensliman, Mokhtari Kouider, Amal El Fallah Seghrouchni, Salah El Ouadie, Fouad Chafiki, Jamal Belahrech, Moulay Driss Alaoui, Mohamed Amine Sbihi, Mohamed Slassi Sennou, Rachid Benzine et Fatima Zahra Biaz.

Ces nominations interviennent après que le roi a nommé Habib El Malki nouveau président du CSEFR. «Elles visent à renouveler la composition de cette Institution consultative et lui permettre d’assumer les missions qui lui sont confiées par la Constitution, en particulier à travers des avis sur les politiques publiques concernant l’éducation, la formation et la recherche scientifique et l’évaluation des politiques et programmes publics dans ce secteur crucial, en vue de promouvoir l’école marocaine, offrir un enseignement de qualité à tous et réaliser l’équité et l’égalité des chances dans ce domaine», a ajouté la même source.

Outre les membres nommés pour leur qualité et les membres du gouvernement concernés par ce secteur, des représentants de certaines instances et institutions nationales, la composition du Conseil inclut aussi «deux membres de chacune des deux Chambres du Parlement, ainsi que des représentants des syndicats de l’enseignement et d’autres membres nommés par le Chef de gouvernement conformément aux dispositions de l’article 7 de la loi régissant ce Conseil», conclut le communiqué.


Continuer la lecture

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page