ActualiteArt & CultureTelquel

l’Élysée annonce la composition du nouveau gouvernement

Le nouvel Exécutif comprend 42 membres, dont 21 femmes. Son annonce intervient après plusieurs jours de consultations entre la Première ministre, Élisabeth Borne, et les différentes formations politiques représentées à l’Assemblée. Si des ministres ont été maintenus dans leurs postes, d’autres ont été remplacés ou ont changé de portefeuille.

Ainsi, les principaux membres de l’ancienne équipe gouvernementale, nommée à la suite de la réélection d’Emmanuel Macron, le 24 avril dernier, ont été maintenus dans leurs ministères, en l’occurrence Bruno Le Maire (Économie et Finances), Gérald Darmanin (Intérieur), qui voit ses prérogatives élargies et prend en charge les Collectivités territoriales et de l’Outre-mer, Catherine Colonna (Affaires étrangères), Éric Dupond-Moretti (Justice), Sébastien Lecornu (Armées) Olivier Dussopt (Travail), Pap Ndiyae (Éducation et Jeunesse), Sylvie Retailleau (Enseignement supérieur), Marc Fesneau (Agriculture), Agnès Pannier-Runacher (Transition énergétique) et Rima Abdul-Malak (Culture).

Olivier Véran, chargé des relations avec le Parlement dans l’ancienne équipe gouvernementale et ancien ministre de la Santé et des Solidarités lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, a été nommé ministre délégué en charge du Renouveau démocratique, porte-parole du gouvernement.

Dans la nouvelle composition, Damien Abad, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, a été remplacé par Jean-Christophe Combe, directeur général de La Croix-Rouge, au moment où Franck Riester est devenu ministre délégué chargé des relations avec le Parlement. Chrysoula Zacharopoulou a, de son côté, été maintenue dans son poste de secrétaire d’État chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux.

Christophe Béchu, maire d’Angers, devient ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, remplaçant Amélie de Montchalin, battue aux législatives. Il aura la tutelle de deux nouveaux entrants au gouvernement : Caroline Cayeux, nommée aux Territoires, et Olivier Klein, nommé à la Ville et au Logement.

François Braun, médecin urgentiste et président de SAMU–Urgences France, remplace Brigitte Bourguignon, battue aux législatives, comme ministre de la Santé.

Geneviève Darrieussecq revient au gouvernement comme ministre déléguée chargée des Personnes handicapées, alors que Sarah El Hairy a été nommée ministre déléguée chargée de la Jeunesse et du Service national universel. Jean-Noël Barrot, député des Yvelines, est entré à l’exécutif en tant que ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications.

Laurence Boone, secrétaire générale adjointe de l’OCDE, devient ministre déléguée chargée de l’Europe en remplacement de Clément Beaune, qui prend la tête du ministère des Transports.

Par ailleurs, Jean-François Carenco, a été nommé ministre des Outre-Mer, à la place de Yaël Braun-Pivet, élue présidente de l’Assemblée nationale, tandis qu’Olivia Grégoire, porte-parole de l’ancienne équipe gouvernementale, a hérité des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme.

L’ancienne ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a été nommée secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale et solidaire et de la Vie associative rattachée à Matignon.

(avec MAP)

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page