ActualiteHespress

Les Emirats battent pour la première fois leur record en commerce extérieur non pétrolier

Pour la première fois de leur histoire, les Emirats ont réussi à atteindre près de 300 milliards de dollars en termes d’échanges commerciaux non pétroliers, au cours du premier semestre 2022.

C’est une hausse de 17% pour atteindre les 287 milliards de dollars que ls Emirats arabes unis ont enregistré dans leurs échanges commerciaux durant les premiers 6 mois de l’année, par rapport à la même période en 2021.

La deuxième économie du Moyen-Orient et pays pétrolier par excellence, a mené une stratégie de diversification de son économie pour ne plus compter uniquement sur la rente pétrolière.

En termes d’exportations non pétrolières, elles ont augmenté de 8% par an pour atteindre plus de 49 milliards de dollars au cours des six premiers mois de l’année.

« Pour la première fois, notre commerce extérieur hors pétrole dépasse la barrière de mille milliards de dirhams en seulement six mois… pour atteindre mille milliards et 58 milliards de dirhams, avec une croissance de 17 % par rapport au semestre précédent », a déclaré cheikh Mohammed bin Rashid, vice-président et souverain de Dubaï sur Twitter.

« Cela prouve au monde la reprise du commerce international après la pandémie la plus difficile que l’humanité ait traversée », s’est félicité cheikh Mohammed bin Rashid.

De même, les importations non pétrolières ont atteint un record de 580 milliards de dirhams émirati (157,91 milliards de dollars) au cours du premier semestre, en hausse de 19 % par rapport à l’année précédente.

Et les réexportations, par ricochet, ont atteint près de 300 milliards de dirhams émirati soit 81,68 milliard de dollars, pour la première fois, augmentant de 20% de 2021 à 2021;

« Notre croissance économique est progressive, notre environnement commercial et nos infrastructures sont les meilleurs et notre approche économique est stable, équitable et ouverte à tous… La croissance de notre économie poursuivra son rythme soutenu au cours de l’année à venir », a déclaré Cheikh Mohammed.

L’économie émiratie a connu une hausse de 3,8 % en 2021, devrait croître de 5,4 % et 4,2 % en 2022 et 2023, selon les prévisions de la Banque centrale des Émirats arabes unis.

Au cours des trois premiers mois de 2022, l’économie du pays a déjà enregistré une hausse de 8,2 %, prouvant ainsi que la page de la pandémie du covid-19 est résolument tournée.

L’économie du pays a su rebondir après 2 ans de pandémie, grâce à des mesures gouvernementales, à la hausse des prix des hydrocarbures, mais aussi à une stratégie basée sur des partenariats avec des pays étrangers pour stimuler les échanges commerciaux et les investissements.

Cette année, les EAU qui adoptent une ouverture commerciale totale, ont signé plusieurs accords commerciaux notamment avec l’Inde, Israël ou encore avec l’Indonésie.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page