ActualiteTelquel

les travailleurs transfrontaliers de Nador manifestent contre l’obligation du visa

No Visado ». Les travailleurs transfrontaliers de Nador, disposant de permis de travail à Melilia, ont protesté ce vendredi contre l’exigence, par les autorités espagnoles, du visa pour accéder à l’enclave.

Ce bureau syndical affilié à l’UMT revendique l’annulation de cette exigence, pour les frontaliers qui possèdent toujours des permis valables et même pour ceux dont les autorisations d’accès à la ville sont expirées.

La diplomatie espagnole avait publié une mise à jour concernant les conditions d’accès aux deux enclaves. Le document indiquait que les travailleurs transfrontaliers issus des provinces du nord (M’diq-Fnideq, Tétouan et Nador) auraient besoin d’un visa pour se rendre à Sebta et à Melilia.

Dénonçant une situation « malsaine » et rejetant une « restriction » d’accès aux deux enclaves espagnoles, le secrétaire régional de l’UMT à Nador Rabii Mazid, avait affirmé à TelQuel que la régularisation de la situation de ces travailleurs aurait dû être discutée, avant la reprise des relations, lors des négociations entre les deux pays.

De son côté, le directeur général de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII), Nabyl Lakhdar, nous avait confirmé qu’à partir du 31 mai, seuls les travailleurs marocains disposant d’un contrat de travail (valable) pourront y entrer sans visa.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page