ActualiteChallenge

L’Espagne accordera plus de visas de travail aux étrangers, dont les Marocains

L’Espagne prévoit d’assouplir les règles relatives aux permis de travail pour les étrangers, dont les Marocains, a selon son ministre de la Sécurité sociale et des Migrations. Objectif : remédier aux pénuries de main-d’œuvre dans des secteurs tels que le tourisme et la construction qui menacent la reprise économique dans le pays.

Le ministre espagnol de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et de la Migration prépare une réforme réglementaire pour faciliter les démarches requises aux étrangers pour travailler en Espagne, selon El País. Son Département élabore un projet pour mener à bien une deuxième réforme de la réglementation sur l’immigration, explique le ministre, José Luis Escrivá. « Nos réglementations actuelles ne sont pas suffisamment flexibles pour répondre aux goulots d’étranglement qui se produisent sur le marché du travail et génèrent des procédures hautement bureaucratiques et complexes ». Le texte sur lequel nous travaillons, souligne-t-il, vise à « résoudre ces problèmes en réformant certaines mesures actuelles et en créant de nouveaux » mécanismes pour atteindre l’objectif de rendre plus flexible l’accès des travailleurs étrangers au marché du travail espagnol.  

Le projet d’arrêté royal, auquel El País dit avoir accès, vise principalement à développer l’embauche à l’origine dans le but de bénéficier à d’autres travailleurs au-delà des travailleurs temporaires ; permet aux étudiants étrangers de travailler; et crée une nouvelle façon pour les personnes en situation irrégulière d’obtenir des papiers si elles sont formées dans des secteurs d’emploi pour lesquels du personnel est nécessaire.

Le texte vise également à faciliter l’entrepreneuriat individuel des étrangers et le travail autonome des étrangers, rapporte le même média.   Le ministre refuse de détailler pour l’instant le contenu du projet d’arrêté royal dans lequel il travaille et souligne que la procédure réglementaire « est dans une phase très initiale » et donc susceptible d’évoluer. 

Lire aussi | Gazoduc Maroc-Nigeria. Coup fatal à l’énième tentative de l’Algérie de ressusciter  le gazoduc transsaharien

Dans son premier discours à la Commission de travail du Congrès des députés, Escrivá a annoncé son intention d’élaborer au cours de son mandat un « changement de modèle » de la loi sur l’immigration afin de « renforcer les voies d’accès légales » à l’Espagne, dans le but de rendre l’entrée au marché du travail plus flexible.

Son premier objectif, faciliter l’inclusion des mineurs étrangers non accompagnés une fois qu’ils ont atteint l’âge de la majorité, a été concrétisé en octobre dernier après des mois de retard dus à des écarts exprimés par le ministère de l’Intérieur, rappelle El País.

Vendredi 3 juin, Escrivá a fait le point sur le nombre de permis accordés grâce à ce premier changement réglementaire.  Désormais, son portefeuille vise à aller plus loin. Le ministre de l’Inclusion a qualifié à plusieurs reprises le système de permis de séjour existant en Espagne de « complexe et dispersé », c’est pourquoi, au cours de son mandat, il a promis de simplifier « l’hétérogénéité excessive » des permis, ainsi que le champ de validité des permis. Depuis, le ministre a affiché son objectif économique des plans de flexibilisation de l’entrée des citoyens étrangers sur le marché du travail, insistant sur la nécessité de l’immigration pour soutenir le marché du travail et l’État-providence. Selon le contenu de la réforme publiée dans El País, le nouvel arrêté royal sera basé sur cette approche. 

Lire aussi | Sur instructions Royales, la Fondation Mohammed V lance «Marhaba 2022» d’accueil des MRE

D’après Reuters, des pénuries de main-d’œuvre ont été signalées dans les secteurs du tourisme, de l’agriculture, de la construction et de la technologie.

Le gouvernement prévoit d’autoriser environ 50 000 étudiants non européens à combiner études et travail. Il facilitera également l’accès aux permis de travail en permettant à ceux qui peuvent montrer un lien antérieur avec l’Espagne par le biais de la famille, de la résidence ou d’au moins deux ans de travail, même s’il était informel.

Un projet de réformes répertorie les postes vacants les plus urgents comme étant pour les télévendeurs, les représentants commerciaux, les chauffeurs de véhicules de livraison et les développeurs de logiciels.

L’industrie du tourisme en Espagne a connu un fort rebond, mais les entreprises ont du mal à trouver des travailleurs prêts à servir des tables et à nettoyer les chambres d’hôtel, ce que le gouvernement a qualifié de problème à l’échelle européenne. L’enquête mensuelle de S&P auprès des directeurs d’achat a montré, le vendredi 3 juin, que, malgré une demande plus forte en mai, les entreprises n’ont pas pu croître aussi rapidement que prévu en raison de difficultés à trouver des travailleurs. Le rapport a mis en évidence une inflation potentielle des salaires en conséquence.

On craint que la pénurie de personnel n’entrave également la capacité de l’Espagne à réaliser des projets de relance pandémique financés par l’Union européenne, ajoute Reuters qui rappelle que l’Espagne a déjà des programmes de migration avec des pays comme le Maroc, l’Équateur et la Colombie et est ouverte à l’extension des visas de travail temporaires à d’autres pays d’Amérique centrale.

Selon l’Instituto Nacional de Estadística (Institut national de la statistique), le nombre de postes vacants en 2021 a atteint 109 085, la grande majorité dans le secteur des services (88%). Les chiffres de 2021 sont au plus haut de la dernière décennie, années pour lesquelles l’INE propose des données (depuis 2013). Les activités avec le plus de postes vacants se situent dans le secteur public, parmi lesquels 31 521 postes vacants se distinguent dans « Administration publique et défense ; Sécurité Sociale Obligatoire » et 12 903 postes dans les « Activités sanitaires et sociales ». La deuxième activité avec le plus de postes à pourvoir est « Commerce de gros et de détail ; réparation de véhicules à moteur et de motos », avec 13 480 postes vacants.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page