ActualiteMAP ExpressPolitique

M. Mayara s’entretient avec le président de la commission des Affaires étrangères et de la Mobilité humaine de l’Assemblée nationale de l’Equateur

mardi, 14 juin, 2022 à 12:17

Rabat – Le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara, s’est entretenu, lundi à Rabat, avec le président de la commission des Affaires étrangères et de la Mobilité humaine de l’Assemblée nationale de la République de l’Équateur, Juan Fernando Flores, en visite au Maroc à la tête d’une délégation parlementaire équatorienne.

Un communiqué de la Chambre des conseillers indique que M. Mayara a présenté, à cette occasion, un bref aperçu sur la composition de la Chambre, sa position constitutionnelle et les compétences qui lui sont conférées dans les domaines de la législation, du contrôle et de l’évaluation des politiques publiques, ainsi qu’en termes de diplomatie parlementaire.

M. Mayara a précisé qu’outre les compétences constitutionnelles qui lui sont conférées, la Chambre des conseillers œuvre à s’ouvrir au dialogue et au débat sociétal pluraliste sur les questions importantes qui préoccupent l’opinion publique marocaine, et ce à travers l’organisation de forums annuels sur la justice sociale, le climat des affaires, les chambres professionnelles et le sujet de la jeunesse, en plus de conférences sur des thèmes portant sur la vie des citoyens, tels que la migration et le chômage.

Il a également mis l’accent sur le domaine diplomatique, dans lequel la Chambre a fait preuve d’une grande vitalité et d’un dynamisme remarquable, notamment en ce qui concerne le renforcement des relations avec l’Amérique latine, qui représente une dimension stratégique pour l’intérêt que porte le Maroc à la question de la coopération Sud-Sud.

Le responsable a souligné que cette coopération est devenue incontournable dans les aspects économiques et sociaux en vue d’unifier les visions en termes d’enjeux et transformations mondiaux, évoquant dans ce sens l’inauguration lundi d’un secrétariat du Forum parlementaire des pays de l’Afrique et d’Amérique Latine et des Caraïbes (AFROLAC) au siège de la Chambre des conseillers, à l’occasion de la visite de travail que mène la présidente du parlement d’Amérique Latine et des Caraïbes, Silvia del Rosario Giacoppo, au Maroc, en plus de la tenue du prochain sommet du forum au Parlement marocain.

Par ailleurs, M. Mayara a exprimé la disposition de la Chambre des conseillers à renforcer les relations de coopération avec l’Assemblée nationale de l’Équateur, exprimant sa volonté de créer un groupe d’amitié et de coopération entre les deux chambres, qui constituerait un mécanisme parlementaire efficace dans la consolidation des relations bilatérales entre les deux pays.

S’agissant de la question du Sahara marocain, le responsable a présenté des données sur les aspects politiques et humains du conflit artificiel autour de la marocanité des provinces du Sud, relevant que certaines positions prises récemment par l’Équateur, tel que se retirer du dénommé “groupe de soutien au peuple sahraoui” à Genève, suscitent un “soulagement” et l’espoir que le pays change de position sur le conflit, en adoptant une neutralité positive et en soutenant les efforts des Nations Unies sur la question.

M. Mayara a aussi présenté à la délégation des éclaircissements quant au plan marocain d’autonomie, exprimant le souhait que les parlementaires équatoriens transmettent la vérité et une image claire sur cette question aux responsables et à l’opinion publique équatorienne.

En outre, le président de la Chambre des conseillers a évoqué l’essor économique, social et politique dont jouissent les provinces du Sud du Royaume et d’autres aspects du développement que la délégation pourra davantage découvrir durant sa visite prévue à cette région.

Pour sa part, M. Flores a affirmé que sa visite au Maroc vise à découvrir et connaître la réalité de la situation dans le Royaume dans le but de construire une approche nouvelle et différente des relations entre les deux pays, mettant l’accent sur sa volonté “ferme” de former un groupe d’amitié et de coopération entre les Chambres des deux pays en vue d’enrichir le dialogue parlementaire au service des intérêts communs des deux parties.

La délégation parlementaire équatorienne a salué, à cet effet, les efforts déployés par le Maroc pour régler le statut juridique des milliers de migrants qui entrent au pays, mettant en avant l’expérience marocaine dans le domaine de la migration.

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page