ActualiteChallenge

Marché des véhicules neufs. Légère embellie des ventes en août au Maroc

Les mois se suivent et, fort heureusement, ne se ressemblent guère pour les importateurs de véhicules neufs dans le Royaume. Si en juillet dernier, le marché automobile s’était soldé par un recul des ventes de 12,31%, il en est tout autrement pour le mois d’août qui a enregistré une hausse de 4,22% comparativement à la même période de l’année dernière.

Toujours est-il que cette légère bouffée d’oxygène ne suffit pas à faire oublier la dégringolade du marché des véhicules neufs dans le Royaume depuis le début de l’année. Les causes de cette chute sont bien évidemment connues et diverses. Outre la frilosité de certains ménages à investir dans un véhicule neuf au regard du contexte économique ambiant, le marché a surtout eu à pâtir de la crise mondiale des semi-conducteurs qui a impacté lourdement le processus de fabrication des véhicules et, a fortiori, leur disponibilité sur le marché.

Du coup, de nombreux importateurs de véhicules neufs, y compris au Maroc, ont donc dû composer avec des stocks très limités. Faut-il souligner que certaines prévisions internationales laissent présager que les perturbations générées par cette crise des semi-conducteurs devraient perdurer jusqu’en 2024 dans le secteur automobile. 

Lire aussi | Opération Marhaba. Plus de 1,1 million de passagers entrés au Maroc par voie maritime

Concrètement dans le Royaume, 107 007 voitures neuves ont été vendues de janvier à fin août 2022, soit une baisse de 9,61% comparativement à la même période en 2021 où il s’était écoulé 118 382 unités, selon les dernières statistiques de ventes communiquées par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM). Seule embellie au tableau, ce mois d’août pour lequel le segment du véhicule particulier a enregistré une hausse de 7,34% avec 10 014 unités vendues contre 9 329 unités par rapport à la même période en 2021.

En revanche, le segment du véhicule utilitaire léger (VUL) connait une baisse de 13,23% avec 1 449 unités vendues en août dernier contre 1 670 unités écoulées un an auparavant. Outre la problématique des stocks, cette contreperformance serait-elle due aussi à l’impact d’une campagne agricole en demi-teinte sur le pouvoir d’achat dans le monde rural ? C’est en tout cas une première amorce d’explication de certains importateurs spécialisés dans segment du VUL.

Lire aussi | Prix du carburant. Le gouvernement annonce un soutien supplémentaire aux transporteurs routiers

S’agissant des marques, Dacia conserve son leadership avec 26 435 unités écoulées, malgré une baisse de 10,14%. C’est Renault qui occupe la deuxième marche du podium avec 13 222 livraisons, en baisse de 8,4%. Hyundai occupe la troisième marche du podium avec un cumul des ventes de 9 623 unités, en plus d’une progression de 13,19%. À noter les belles performances dans ce contexte très particulier de Peugeot (+4,2% de croissance et quatrième du top 10), Opel (+1,33% et cinquième du top 10), Toyota (+27,87% et septième du top 10) et Kia (+26,23% et huitième du top 10).


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page