Métallurgie. Ryad Mezzour veut des plans appropriés à chaque branche du secteur

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, estime que la redynamisation de l’écosystème des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (IMME) nécessite la mise en place de plans appropriés à chaque branche.

Pour redonner une nouvelle dynamique à l’écosystème des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (IMME), il faudra mettre en place des plans appropriés à chaque branche, a fait remarquer le ministre le 15 novembre lors de l’événement « Les mardis des branches » organisé à Casablanca par la Fédération des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (FIMME). Pour lui, le but final est d’adopter une approche participative et responsable, impliquant l’ensemble des parties prenantes dans une démarche constructive, innovante et pérenne.

Lire aussi | Blockchain. BMCE Capital lance une solution inédite

« L’objectif est de contribuer à la réussite de la nouvelle vision pour un Maroc industriel compétitif et socialement responsable et un secteur privé fort et pourvoyeur d’investissement, d’innovation, de valeur ajoutée, et d’emploi », a souligné le ministre lors de cette première édition dédiée à la branche de la Construction Métallique et de la Chaudronnerie (CMC). Il a aussi mis en exergue la place stratégique de ce secteur dans l’économie nationale, et a indiqué cette initiative a pour but de mettre la lumière sur les contraintes et les problématiques entravant le développement de ces branches et d’identifier les opportunités et le potentiel de croissance liés au contexte national et international, tout en s’inspirant de modèles réussis dans d’autres pays.

Lire aussi | Câble sous-marin Maroc-Royaume-Uni. L’Allemand Conenergy prend part au projet de Xlinks

Pour sa part, le président de la FIMME, Abdelhamid Souiri, ce secteur est important pour l’économie marocaine, mais qu’il subit une vague de contraintes et de freins surtout suite aux crises actuelles qui ont accentué les tensions sur l’ensemble de la profession. « Dans ce contexte, la fédération s’inscrit dans une logique de redynamisation des IMME, une priorité partagée par l’ensemble des confrères de la profession, afin de surmonter tous les défis auxquels ce secteur et ces entreprises font face », a-t-il soutenu.


Continuer la lecture

Quitter la version mobile