ActualiteLe360Politique

Présidé par le Roi, le conseil des ministres vu par la presse nationale

Par Hassan Benadad le 14/07/2022 à 21h57

Un précédent conseil des ministres, présidé par le roi Mohammed VI . 

© Copyright : DR

Kiosque360. Lors du conseil des ministres présidé par le Roi Mohammed VI, mercredi 13 juillet, deux projets de loi-cadre ont été adoptés, l’un relatif au système national de santé et l’autre à l’investissement. Cet article est une revue de presse des quotidiens Assabah et Al Ahdath Al Maghribia.

Au cours du conseil du ministres présidé par le Roi Mohammed VI, mercredi 13 juillet, plusieurs projets de loi ont été adoptés dont deux projets de loi-cadre, l’un relatif au système national de santé et l’autre à la charte d’investissement. Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du vendredi 15 juillet, que le projet de réforme de la santé repose sur quatre piliers fondamentaux visant à renforcer les mécanismes techniques, à réguler l’action des acteurs et à consolider la gouvernance hospitalière et la planification territoriale de l’offre sanitaire à tous les niveaux.

Ledit projet a pour objectif, aussi, de valoriser les ressources humaines, notamment à travers l’élaboration d’une loi sur la fonction publique sanitaire afin de motiver le capital humain dans le secteur public et de réduire le déficit actuel en ressources humaines. Outre la réforme du système de formation, ce projet cherche à s’ouvrir sur les compétences médicales étrangères et à encourager les cadres médicaux résidant à l’étranger à retourner exercer dans leur pays.

 

Au cours de ce conseil, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a annoncé l’élaboration prochaine d’une haute autorité de la santé, d’une agence des médicaments et des produits de santé ainsi que d’une agence de sang et produits dérivés. La loi-cadre formant charte de l’investissement vise à améliorer l’impact de l’opération d’investissement, notamment en ce qui concerne la création d’opportunités d’emploi permanent et la réduction des disparités entre les provinces et préfectures dans l’attrait des investisseurs.

 

Ce projet a pour objectif, aussi, d’orienter les investissements vers les secteurs  productifs à forte valeur ajoutée, de réaliser le développement durable et de renforcer l’attractivité du royaume pour en faire un pôle continental et mondial dans le domaine des investissements directs étrangers. La loi-cadre vise aussi à améliorer le climat des affaires, à faciliter l’investissement et à augmenter la contribution de l’investissement privé national et étranger.

 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, qui traite le même sujet, souligne que le ministre délégué chargé de l’investissement, Mohcine Jazouli, a fait un exposé sur la loi-cadre formant charte de l’investissement. Il a souligné que ce projet intervient en exécution des instructions royales visant à doter le Maroc d’une charte d’investissement compétitive. L’objectif de cette loi-cadre, ajoute le ministre, est de mettre en place un mécanisme de soutien dédié aux projets stratégiques et trois dispositifs pour soutenir les petites et moyennes entreprises ainsi que les entreprises qui cherchent à développer leurs capacités au niveau international.

 

Il a, en outre, souligné que «le gouvernement a pris des mesures parallèles visant à accélérer plusieurs chantiers relatifs à l’investissement. Il s’agit notamment d’aplanir les procédures et de les numériser, de faciliter l’accès au foncier, d’améliorer la gouvernance et de renforcer l’adhésion des deux secteurs, privé et bancaire, dans le domaine de l’investissement». Au terme du conseil des ministres, les deux projets de loi-cadre relatifs au système national de santé et la charte d’investissement ont été adoptés.

 

Par Hassan Benadad

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page