ActualiteLe Site Info

prison ferme pour une internaute accusée d’atteinte à la religion

Le tribunal de première instance d’Oued Zem a condamné à deux ans d’emprisonnement ferme une internaute, Fatima Karim, accusée d’avoir publiquement porté atteinte à la religion musulmane, via des publications sur la Toile.

A ce propos, Bouazza Karim, frère de la mise en cause, a déclaré à Le Site info que le verdict prononcé contre sa sœur est trop lourd et qu’il ne pensait pas que le tribunal ordonnera cette peine de deux ans de prison ferme. Il a souligné que Fatima Karim a été interpellée juste après son post concernant un Verset du Coran et qu’elle a ensuite été entendue concernant d’autres publications.

Lors de son audition, l’internaute a affirmé que ce qu’elle a publié entre dans le cadre de la liberté d’opinion et d’expression, qu’elle n’avait nulle intention de porter atteinte à son pays, précisant qu’elle est devenue adepte de la laïcité, a ajouté notre interlocuteur.

Et de poursuivre que sa sœur n’avait pas l’intention de nuire à son pays à travers ses publications, mais qu’au contraire elle était fière de son appartenance nationale et de son roi Mohammed VI et que tout cela est vérifiable grâce aux photos qu’elle publiait sur sa page Facebook.

De plus, a encore précisé notre interlocuteur, sa sœur était attachée à l’islam, pendant trente-quatre ans, et était même pratiquante, cependant elle est devenue laïque ces derniers temps, malgré son faible niveau d’instruction. Une laïcité qui a éloigné la jeune femme de sa famille, alors que les siens tentaient de la convaincre de son erreur, tandis qu’elle persistait à croire à ses nouvelles idées, a conclu le frère de Fatima Karim.

L.A.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page