ActualiteLe360Politique

Quand l’eau de Marrakech change de goût et de couleur

Par Hassan Benadad le 06/06/2022 à 22h04 (mise à jour le 06/06/2022 à 22h05)

© Copyright : DR

Kiosque360. En plus de la baisse du taux de remplissage des barrages de la province de Tensift qui alimentent Marrakech en eau potable, les habitants sont inquiets de la persistance du changement du goût et de la couleur de l’eau. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Al Akhbar.

La direction générale de l’ingénierie de l’eau, relevant du ministère de Équipement et de l’Eau, a indiqué que le taux de remplissage du barrage Lalla Takerkoust dans la province d’Al Haouz a atteint, dimanche dernier, 7,1 millions de m3 soit 13,3% de sa capacité de stockage.

 

Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du mardi 7 juin, que cette situation a poussé cette instance à recourir au barrage Al Massira et à adopter des plans d’urgence pour approvisionner la ville de Marrakech en eau potable. Ce choix serait à l’origine du changement de la couleur et du goût de l’eau qui a suscité la colère et les protestations des habitants de la ville ocre.

 

Selon les chiffres fournis par la direction précitée, le taux de remplissage de ce barrage a baissé de 40% en comparaison avec la même période de l’année dernière. Ce faisant, ses retenues ont atteint 13,3 millions de m3 soit 24,7% de sa capacité totale de stockage qui s’élève à 53,3 millions de m3. Cette baisse des réserves d’eau inquiète, de nouveau, les habitants surtout après la persistance du changement du goût de l’eau notamment dans la zone de Sokoma et certains quartiers de M’hamid.

 

Le quotidien Al Akhbar note que selon les mêmes sources les retenues d’eau dans les barrages relevant du bassin hydraulique de Tensift ont atteint 86,8 millions m3 soit un taux de remplissage de 38,2% contre 51% durant la même période de l’année écoulée. Une baisse qui a poussé le ministère de l’Équipement et de l’Eau à prendre des mesures urgentes et immédiates particulièrement dans la préfecture de Marrakech. C’est ainsi que l’eau du barrage Moulay Youssef, qui était réservée à l’agriculture, a été intégrée dans le circuit d’alimentation pour renforcer l’approvisionnement de Marrakech en eau potable.

 

Ainsi, un volume d’eau de 20 millions de m3 a été dédié à Marrakech. A cela il faut ajouter la mobilisation de 30 millions de m3 à partir du barrage Al Massira pour approvisionner la ville en eau potable. Une situation qui aurait provoqué le changement de la couleur et du goût de l’eau comme cela a été le cas pendant le mois du ramadan.

 

 

Par Hassan Benadad

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page