Rabat accueille le premier congrès africain sur l’écosystème 5G

Selon un communiqué de Beamtel qui organise le congrès, “l’événement réunira des experts des nouvelles technologies ainsi que des acteurs gouvernementaux, aussi bien Marocains qu’Africains et Européens, qui débattront pendant deux jours des différents modèles économiques de l’écosystème 5G”.

L’événement sera l’occasion d’évoquer et de débattre des aspects économiques, sociaux et techniques de cette “technologie d’avenir”, afin d’assurer une transformation réussie. La même source indique que l’objectif de la transformation est triple : “Proposer de nouveaux services, générer des opportunités de croissance et développer l’activité des participants avec les opérateurs et les entreprises.”

L’événement permettra également aux différents participants de formuler des recommandations susceptibles de renforcer l’efficacité et la compétitivité de l’économie marocaine, aux niveaux continental et mondial.

Contacté par TelQuel, Tibari Jlil, fondateur de Beamtel et président du congrès national sur l’écosystème 5G, indique qu’un des objectifs de cet événement est “d’ouvrir les yeux aux acteurs des télécoms et IT sur l’importance de la 5G, mais aussi d’informer tous les acteurs verticaux de la présence de cette technologie qui va permettre aux industriels de mettre en place leur propre réseau 5G”.

L’événement s’intéressera alors aux bénéfices de l’écosystème 5G pour le secteur de la santé, de la 5G en faveur de l’industrie 4.0, mais aussi du cloud et sa souveraineté, à travers différents panels qui seront l’occasion pour plusieurs invités spécialisés dans le secteur, tels que Michel Combot, directeur général de la Fédération française des télécoms, Bouthayna Iraqui, directrice générale du groupe Locamed, mais aussi Hicham Iraqui, directeur général de SAP Maroc.

Avec des sponsors tels que Nokia, Berger Levrault, Athonet et Alten Maroc, l’ambition de Tibari Jlil à travers cet événement est de créer un hub pour les acteurs des télécommunications et des professionnels des technologies de l’information au Maroc et en Afrique francophone, mais aussi de créer de nouveaux modèles de marchés/business des clients verticaux.

Continuer la lecture

Quitter la version mobile