ActualiteTelquel

signature d’un accord de coopération entre l’AMMC et la IFC

L’accord prévoit un élargissement du cadre de référence de la finance durable ainsi que des mesures visant à favoriser l’intégration des facteurs ESG (environnementales, sociales et de gouvernance d’une société, ndlr) dans les activités financières, notamment d’investissement, indiquent l’AMMC et IFC dans un communiqué conjoint.

Cet accord s’inscrit également dans la continuité du partenariat initié en 2016 entre les deux institutions en vue de la promotion de la finance durable. En effet, IFC a apporté son soutien aux initiatives de l’AMMC en matière de développement de guides pour l’émission des instruments financiers durables tels que les “green bonds”, les “social bonds” et les “sustainability bonds”.

“IFC a apporté une valeur ajoutée à plusieurs de ces mesures et l’accord que nous venons de signer permettra de compléter les initiatives déjà mises en place, et ce, dans l’objectif d’aligner le marché des capitaux sur le développement durable conformément aux engagements de l’autorité et aux orientations stratégiques nationales”, a déclaré Nezha Hayat, présidente de l’AMMC, citée dans le communiqué.

“Ce nouveau partenariat va contribuer à stimuler les investissements verts domestiques et internationaux en lien avec les objectifs du modèle de développement du royaume” a, de son côté, dit Xavier Reille, directeur d’IFC pour le Maghreb.

L’AMMC est l’autorité de régulation du marché marocain des capitaux. L’institution a pour missions de veiller à la protection de l’épargne investie en instruments financiers et au bon fonctionnement et à la transparence du marché des capitaux au Maroc.

IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les pays émergents. Elle mène des opérations dans plus d’une centaine de pays, consacrant son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les pays en développement.

Au cours de l’exercice 2020, IFC a investi 22 milliards de dollars dans des sociétés privées et dans des institutions financières dans des pays en développement, mobilisant ainsi les capacités du secteur privé pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée.

(avec MAP)

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page