Signature d’une convention de coopération dans le domaine de l’environnement entre le Maroc et l’Egypte

Cette convention, signée par Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du développement durable, et son homologue Yasmine Fouad, ministre égyptienne de l’Environnement, découle de la conviction des deux pays en la nécessité de l’intensification des efforts aux niveaux national et arabe pour protéger l’environnement et leur prise de conscience des défis environnementaux similaires dans les deux pays.

L’accord prend en considération les développements récents dans ce domaine aux niveaux national et international, et s’articule autour de la mise en œuvre d’activités de coopération à travers plusieurs mécanismes, y compris l’échange d’expériences et d’informations, l’accès aux stratégies et politiques environnementales dans les deux pays, et l’encouragement des partenariats au niveau des experts techniques et entre toutes les parties œuvrant dans le domaine de la protection de l’environnement dans les deux pays.

Ladite convention comprend également la mise en œuvre d’études et de projets environnementaux conjoints, ainsi que la coordination des positions entre les deux pays par la présence, la participation et l’échange de vues aux réunions de la Ligue des États arabes, de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement et d’autres organisations internationales officielles et non officielles.

Elle porte sur plusieurs domaines, notamment le cadre institutionnel et législatif de l’environnement et du développement durable, l’évaluation environnementale des projets, l’adaptation et l’atténuation des changements climatiques, le développement des énergies renouvelables, la gestion intégrée des zones côtières, la lutte contre la pollution marine et la gestion intégrée des déchets transfrontaliers solides et dangereux.

En outre, elle prévoit une coopération dans le domaine de la gestion intégrée des réserves naturelles, de la conservation de la biodiversité et de la réhabilitation des écosystèmes, de la planification environnementale pour le développement durable des zones urbaines et rurales, des indicateurs environnementaux, du développement durable, de l’éducation environnementale, des technologies modernes, de l’innovation environnementale et des économies écologiques.

(Avec MAP)

Continuer la lecture

Quitter la version mobile