ActualiteMaroc.ma

Tanzanie: une exposition met en avant les traditions du Maroc en matière d’édition du Saint Coran


Une exposition des manuscrits du Saint Coran s’est ouverte, jeudi à Dar Es Salaam en Tanzanie, mettant en avant les traditions ancestrales du Royaume du Maroc en matière d’édition et de valorisation du Livre Saint.

La cérémonie d’ouverture de l’exposition, organisée par la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains à la Mosquée Mohammed VI, sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a été marquée par la présence du vice-président du Parlement tanzanien, Moussa Hassan Zounkou, du président de la section de la Fondation en Tanzanie, le Mufti du pays, Aboubakary Zubeiry bin Ally, du Secrétaire général de la Fondation, Mohamed Rifki, ainsi que de plusieurs personnalités religieuses, politiques et diplomatiques.

Plusieurs institutions nationales, notamment la Bibliothèque El Hassania, la Bibliothèque nationale, la mosquée Quaraouiyine, la Fondation Mohammed VI pour l’édition du Saint Coran et la Bibliothèque Ibn Youssef à Marrakech, contribuent à cette exposition, qui se tient dans le cadre de la 3ème édition du concours de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains de mémorisation et de récitation du Saint Coran (11-14 août).

L’événement constitue une occasion de présenter l’histoire des Corans marocains, leurs spécificités esthétiques et leurs diversité artistique, à travers leur histoire remontant aux premiers siècles de l’histoire, depuis l’époque du manuscrit jusqu’à l’impression assurée au Maroc par des institutions telles que le ministère des Habous et des Affaires islamiques ou encore la Fondation Mohammed VI pour l’édition du Saint Coran.

Dans une déclaration à la presse, le responsable de l’exposition Mohamed Meghraoui, a relevé qu’elle met en avant l’intérêt porté par les Sultans du Maroc et par les Marocains au Saint Coran depuis les premiers siècles de l’Islam au Maroc jusqu’à aujourd’hui, ajoutant que l’exposition présente des exemplaires de différents types et styles de Corans marocains, ce qui reflète un développement notable dans cette discipline et dans l’art coranique en général.

L’exposition met également en avant le développement de la calligraphie marocaine à travers les siècles, ajoute M. Meghraoui, qui est également expert au sein de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, notant qu’un pavillon a été dédié aux vieux outils d’écriture arabes, ainsi que l’ensemble des éléments entrant dans l’édition du Saint Coran.

De son côté, le directeur de la Bibliothèque nationale, Mohamed El Ferran, a souligné que la Bibliothèque participe à l’exposition avec des Corans « qui ont un caractère particulier, non seulement au niveau de leur aspect esthétique mais aussi parce qu’ils ont été écrit par les Sultans et les Princes du Maroc durant les dynasties Alaouite et Saadienne.

L’exposition sera également marquée par l’organisation d’un atelier d’écriture du Saint Coran au profit des participants au concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran.

A travers l’organisation de cette exposition, la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains ambitionne de souligner le grand intérêt qu’accorde le Royaume du Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, président de la Fondation, à la perpétuation des traditions en matière d’impression du Saint Coran.
MAP: 11/08/2022

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page