Trois Palestiniens tués dans des heurts avec des soldats israéliens en Cisjordanie

Selon l’agence officielle palestinienne Wafa, les trois hommes, tous âgés d’une vingtaine d’années, ont été tués alors que les forces israéliennes, qui ont multiplié les opérations dans ce secteur ces derniers mois, ont ouvert le feu sur le véhicule dans lequel ils circulaient.

Les trois hommes tués sont Baraa Kamal Lahlouh, Youssef Nasser Salah et Laith Salah Abou Srour, ces deux derniers ayant chacun un frère ayant été tué dans des affrontements avec les forces israéliennes à Jénine, selon des responsables locaux et Wafa.

L’agence palestinienne a aussi fait état d’une dizaine de blessés palestiniens vendredi matin dans les heurts à Jénine.

Les principaux mouvements armés palestiniens ont salué les trois « héros » dont les funérailles ont réuni une vaste foule, dont des hommes armés et cagoulés, en début d’après-midi dans cette même ville, selon un photographe de l’AFP sur place.

Dans un communiqué, le Hamas a affirmé que Baraa Kamal Lahlouh était un commandant local et que sa mort « ne restera pas impunie ».

De son côté, l’armée israélienne a indiqué dans un communiqué avoir mené vendredi une opération dans le secteur de Jénine afin de mettre la main sur des armes dans deux lieux différents.

Selon elle, des soldats ont été la cible de tirs en arrivant sur le premier site et ont ouvert le feu à leur tour, puis ont identifié un véhicule suspect en bordure de route en se rendant sur le second lieu.

« Des assaillants armés qui étaient dans le véhicule ont commencé à ouvrir le feu sur les soldats qui ont répliqué », a précisé l’armée, indiquant avoir trouvé des armes, dont deux fusils d’assaut M-16, une mitraillette Carlo, des cartouches et une veste militaire sur place après les affrontements.

Un photographe de l’AFP sur place a vu, après l’incident, une petite voiture blanche criblée de balles, aux vitres fracassées et avec des nombreuses douilles à ses abords.

Continuer la lecture

Quitter la version mobile