ActualiteMaroc.ma

UA: Les pays africains appelés à marcher main dans la main pour garantir la souveraineté sanitaire et vaccinale (Khalid Ait Taleb)


Les pays africains sont, aujourd’hui, appelés à marcher main dans la main pour garantir la souveraineté sanitaire et vaccinale, a affirmé, mercredi à Addis-Abeba, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb.

« La question centrale qui se pose aujourd’hui est celle de la souveraineté sanitaire et vaccinale vu qu’il y a un potentiel important mais aussi un marché d’envergure au niveau du continent africain (…) Avec notre potentiel, nous pouvons essayer de servir et d’être mieux servi », a souligné M. Ait Taleb dans une déclaration à la MAP en marge de la Conférence des Etats parties au traité de l’Agence africaine du médicament (AMA) relevant de l’Union africaine.

Le ministre a fait observer que le continent africain a vécu « certaines injustices » au cours de la crise de la Covid-19, relevant dans ce sens que « l’Afrique est restée toujours à la traîne, à la marge par rapport à l’occident et d’autres pays ».

Cette situation ne peut plus se répéter lors des futures crises, a-t-il insisté, ajoutant que les pays africains sont aujourd’hui appelés à avancer main dans la main pour se centraliser et converger sur une seule attitude.

Revenant sur les travaux de la Conférence des Etats parties au traité de l’Agence africaine du médicament qui se poursuivent à huis-clos, M. Ait Taleb a indiqué que le Maroc avait déposé sa candidature pour accueillir le siège de cette Agence.

Au total, huit pays sont actuellement candidats pour abriter le siège de l’AMA, a-t-il précisé, ajoutant qu’une commission avait été diligentée pour évaluer le dynamisme et les atouts de chaque pays candidats, notamment sur le plan technique.

La Conférence des Etats parties au traité de l’Agence africaine du médicament a entamé dans la matinée les travaux de sa première session ordinaire.

Cette session se penchera sur le règlement intérieur de la Conférence et l’élection de son Bureau outre la présentation et la discussion du rapport d’évaluation des offres pour l’accueil du siège de l’Agence africaine du médicament.

Les ministres africains de la Santé devront également examiner la recommandation de la Conférence des Etats parties à la 41eme session ordinaire du Conseil exécutif concernant l’accueil du siège de l’AMA et la proposition sur la tenue d’une session extraordinaire de la Conférence des Etats parties.

Lancée par les dirigeants africains lors du 32ème Sommet de l’Union africaine le 11 février 2019 à Addis-Abeba, l’Agence Africaine du médicament se fixe comme objectif principal l’amélioration des capacités des Etats membres et des Communauté économiques régionales à règlementer les produits médicaux en vue d’améliorer l’accès à des produits médicaux efficace et de faciliter l’harmonisation de la réglementation des médicaments afin d’atteindre des normes internationalement acceptables, fournir un environnement réglementaire favorable à la recherche et le développement pharmaceutique, la production locale et le commerce à travers les pays africains et de renforcer la coordination entre les pays africains pour une protection de la santé publique contre les risques liés à l’utilisation des médicaments de qualité inférieure.

MAP: 01/06/2022

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page