ActualiteChallenge

Un ancien de Managem intègre le conseil d’administration du canadien Trigon

La société canadienne d’exploration minière Trigon Metals renforce ses équipes pour sa prochaine phase de croissance. Elle vient de nommer, dans ce cadre, Mohammed Benharref au conseil d’administration de la société.

L’entreprise d’exploration et de développement basée au Canada, Trigon Metals, vient d’annoncer la nomination de Mohammed Benharref au conseil d’administration de la société, avec effet immédiat. Benharref, un ancien du groupe Managem, est associé fondateur de Technomine Africa, société marocaine de prospection minière que Trigon a acquise en 2020 et responsable de la découverte du projet d’exploration cuivre-argent-cobalt Silver Hill. Il possède plus de 30 ans d’expérience en géologie, notamment en exploration minérale, en cartographie géologique, en géologie appliquée et en géosciences.  Benharref est fondateur de la société de services miniers basée au Maroc, CAP Resources, qui mène des projets à grande échelle pour le compte du gouvernement et de grandes sociétés minières marocaines. Le Marocain est diplômé de l’Université de Marrakech avec un doctorat en géologie structurale soutenu en 1991.

Lire aussi | Mission française. Voici le calendrier scolaire 2022-2023

Selon le groupe canadien, Trigon Metals a également attribué à Benharref 750 000 options d’achat d’actions. « Les options ont un prix d’exercice de 0,15 dollars et expireront cinq ans après la date d’attribution. Les options seront acquises immédiatement. L’octroi d’options demeure assujetti à l’approbation de la Bourse de croissance TSX », souligne Trigon Metals, dans un communiqué.

Pour rappel, l’activité principale de cette dernière est axée sur les avoirs en cuivre et en argent dans les pays miniers en Afrique. Actuellement, la société est présente en Namibie et au Maroc. En Namibie, elle détient une participation de 80 % dans cinq licences minières dans les montagnes d’Otavi, une région reconnue pour ses gisements de cuivre à haute teneur, où la société se concentre sur l’exploration et le redéveloppement de l’ancienne mine Kombat en production.

 Au Maroc, l’entreprise détient le projet Silver Hill, un projet d’exploration de cuivre et d’argent à fort potentiel. Ce projet s’étend sur 16 km² dans l’Anti-Atlas marocain et abrite déjà les principales mines d’argent de la région, à savoir celles d’Imiter et de Zgounder.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page