Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Grille des programmes du Ramadan : «Tamazight» fait dans la comédie, le «drama» et les autres

15.04.2021 - 19:09

Tout comme d’autres chaînes marocaines, «Tamazight» offre au public des œuvres comiques, dramatiques, culturelles, religieuses et patrimoniales en ce mois de Ramadan.

L’objectif étant, selon la 8ème chaîne de la SNRT, de «concrétiser son principe particulier visant à s’intéresser à la culture amazighe et à en révéler les particularités locales». Dans ce sens, «Tamazight» propose «des œuvres dramatiques minutieusement choisies pour répondre aux goûts de ses téléspectateurs». Ainsi, la chaîne diffusera, en ce mois sacré, trois productions dramatiques en trois affluents de l’amazigh. Il s’agit de la série dramatique et comique intitulée «Baba Ali» en Tachelhit. Cette œuvre, réalisée par Mustapha Achaouer, qui s’est entouré d’un casting composé d’Ahmed Berdaouz, Abdellatif Atef, Mustapha Seghir et d’autres, sera diffusée chaque jour après le ftour.

Aussi, la chaîne programmera, à partir de 20h30, le feuilleton rifain «Moghredo», une œuvre sociale et policière dont les faits se déroulent, dans le temps présent, au nord du Maroc où le quotidien est lié à la migration ; les histoires diffèrent d’une famille à l’autre tout en créant une dualité entre les valeurs du bien et du mal, de l’amour et de la haine, ainsi que de la sincérité et du mensonge. A minuit, c’est la série « Siraâ Addiab» (Amenghi N’Wouchen) qui sera diffusée sur la même chaîne. Cette œuvre, réalisée par Hamid Ziane, est interprétée par les artistes Ahmed Seghir, Saïd Darif et Ahmed Amer et bien d’autres. De plus, «Tamazight» émettra trois séries de quatre épisodes. La première, intitulée «Samhini Abenti» (Samhi Aylli), sera diffusée chaque mardi à 22h. La deuxième œuvre, intitulée «Rihlat El Kanz» (Le voyage du trésor), qui aborde de situations sociales, est programmée chaque jeudi à 22h. Quant à la troisième série, appelée «El Amid (Le général) Mansour», elle sera diffusée chaque dimanche à 22h.

En outre, la chaîne propose les cinq films télévisés «Al Hadeth» (L’accident) de son réalisateur Mustapha Achaouer, «Ach Dani» (Qu’est-ce qui m’a pris) de Jawad El Khawdi, « Werdat Echouk » (La rose à épines) d’Ilyas El Arabi, « Al Warith » (L’héritier) de Farid Regragui et « El Waratha » (Les héritiers) de Latefa Aherrare. Et ce n’est pas tout ! La grille des programmes du Ramadan sur «Tamazight» comprend la caméra cachée «Hdi Rasek» (Fais gaffe) qui tente de tendre un piège à des citoyens, le tout en situations comiques. Aussi, la chaîne veille à donner des airs comiques à ses œuvres ramadanesques à travers la capsule «Aghbal Nit» et la mini-série «Ayen Bayen» (C’est flagrant).

De surcroît, «Tamazight» a produit des compétitions à l’instar de « Talk One Show». Aussi, elle programmera une émission hebdomadaire de compétition pour dénicher les meilleurs «mounchidines», ainsi que d’autres programmes artistiques, culturels, culinaires, sociaux et religieux.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles