Art & CultureMaroc Diplomatique

« Casa del Mar » repère architectural à valeur historique

Joyau architectural à forte valeur historique, civilisationnelle et patrimoniale, la forteresse « Casa del Mar » constitue une composante indispensable de la mémoire collective de la ville de Tarfaya et une source de fierté pour ses habitants.

« Casa del Mar », littéralement « Maison de la mer » fut bâtie sous l’ordre de l’explorateur et le commerçant britannique, Donald MacKenzie, avec le soutien du gouvernement britannique, au large du Cap Juby près de la ville de Tarfaya.

Après des années de négligence et l’usure du temps, ce monument est tombé en décrépitude, d’où il convient de le réhabiliter et de le restaurer pour renouer avec son lustre d’antan.

Cette forteresse, qui résiste depuis environ 140 ans aux attaques de la houle de l’Atlantique, témoigne de la succession de plusieurs civilisations et cultures et contribue à enrichir le patrimoine matériel et immatériel de la région.

L’édifice fut occupée aussi par l’Espagnol Manuel Vitigo au lieu du britannique Donald MacKenzie, permettant ainsi de dynamiser les échanges commerciaux avec les Espagnols qui étaient des fournisseurs de denrées alimentaires, de vêtements et d’armes aux habitants de la cité, en échange du charbon.

En tant que patrimoine colonial ayant assuré un rôle historique à la fin du 19e siècle et vu l’état déplorable de ce vestige historique, le département de tutelle a lancé un projet visant la restauration de ce site pour préserver la mémoire collective et faire de ce patrimoine une source de développement culturel, social et économique.

Tarfaya est une ville riche de son histoire et de son patrimoine et regorge de monuments coloniaux tels que « Casa del Mar » et le « Port Victoria » dont les travaux de réalisation furent entamées en 1879 et s’étalèrent jusqu’à 1882, comme étant une zone portuaire dédiée au trafic commercial entre les Iles Canaries et Tarfaya, a déclaré à la MAP le directeur régional de la Culture de Laâyoune-Sakia El Hamra, Lahcen Chorfi.

M. Chorfi a également souligné que le département de tutelle se penche actuellement sur l’inscription de « Casa Del Mar » en tant que patrimoine national, précisant que le ministère a mobilisé un montant de 10 millions de dirhams (MDH).

Il a appelé, dans ce sens, à conjuguer les efforts de tous les intervenants, citant à cet égard les interventions du Conseil provincial de Tarfaya, de l’Agence du Sud et de la commune de Tarfaya pour mobiliser un montant de 50 MDH, en vue de contribuer à la sauvegarde de ce patrimoine.

Lire aussi: Laâyoune : Lever de rideau sur le 3è Festival du film documentaire sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani

La restauration de cet édifice aura des retombées positives notamment sur le secteur touristique, a-t-il poursuivi, plaidant pour la mise en place du musée de la « maison de la mer’’ et d’un Centre d’interprétation du patrimoine à la province de Tarfaya, en vue de mettre la lumière sur le rôle historique de cette forteresse.

La ville de Tarfaya qui s’est forgée, au fil des années, une réputation de taille, dispose en effet d’une richesse culturelle, en l’occurrence le musée de l’artisanat et le musée « Saint Exupéry », qui rappelle que Tarfaya était une escale pour les pionniers de l’aviation et de l’aéropostale, a-t-il enchainé.

De même, il a souligné la nécessité d’une renaissance culturelle, mobilisant toutes les parties prenantes y compris les autorités locales, les conseils élus et acteurs de la société civile pour restaurer la ville tombée dans l’oubli, mettant l’accent sur l’importance de la mise en œuvre des dispositions de la composante culturelle du modèle de développement des provinces du Sud lancé par SM le Roi en 2015.

Tarfaya dispose d’une richesse culturelle et de monuments et vestiges historiques, qui en disent long sur l’authenticité de cette cité.

Avec MAP

Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page