Art & CultureHibapress

SIEL : Près de 115 millions de DH de chiffre d’affaires pour le marché du livre

Cette dynamique incite à engager une réflexion sur les moyens de développer l’offre culturelle et à généraliser cette expérience dans toutes les régions du Royaume, à travers une vision stratégique basée sur le partenariat efficace entre les différents acteurs, notamment les conseils régionaux, a indiqué M. Bensaid, qui répondait à une question orale à la Chambre des représentants sur « le bilan du SIEL et la stratégie du ministère relative aux expositions ».

Le ministre a relevé que les conseils régionaux doivent s’impliquer dans l’organisation des salons régionaux du livre pour promouvoir la qualité et parvenir à une justice territoriale s’agissant de l’offre culturelle.

Il a également indiqué que le ministère a réussi à relever le défi de l’organisation du SIEL 2022 grâce aux efforts concertés de toutes les parties prenantes et au partenariat fructueux avec les autorités locales, outre l’implication forte du Conseil de la région Rabat-Salé-Kenitra et des médias nationaux. Quelque 43 supports et 100 journalistes ont répondu présents lors de cette édition, a-t-il précisé.

Le ministre a, en outre, fait observer que le taux de réussite de la 27è édition du SIEL a été élevé, comme en témoigne la forte participation des éditeurs, qu’ils soient marocains ou étrangers, notant que 712 exposants représentant 55 pays ont pris part à cet événement culturel.

Le nombre de livres exposés lors de cette édition a, quant à lui, atteint 100.000 titres, alors que les ventes ont dépassé un million et demi d’exemplaires, soit une augmentation de 37% par rapport à la dernière édition, a-t-il fait savoir, ajoutant que 98% des exposants ont dit apprécier les services qui lui ont été fournis tout au long de l’événement.

En réponse à une autre question orale sur la « mise à niveau des centres d’accueil », M. Bensaid a indiqué que son département dispose actuellement de 44 centres d’accueil, d’une capacité totale de 2.127 lits répartis sur les différentes régions et provinces du Royaume, notant que certains de ces institutions sont confrontées à des contraintes liées à la gestion en raison du manque des ressources humaines.

Certaines de ces structures ont été fermées pour une période de deux années à cause de la pandémie du coronavirus, a-t-il dit, soulignant que la priorité est désormais portée sur la mise à niveau de ces espaces afin qu’ils puissent offrir des services à la hauteur des attentes des jeunes.


Continuer la lecture

close

Recevez toute la presse marocaine.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de réception.

Conformément à la loi 09-08 promulguée par le Dahir 1-09-15 du 18 février 2009 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, et d'opposition des données relatives aux informations vous concernant.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page